Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • ENFANCE

    Le temps de l’cole

    Toutes les communes possdaient leur cole publique et parfois jusque dans les hameaux loigns du bourg. Jusque dans les annes 1960 la population en ge scolaire tait importante dans le (...)

  • RENCONTRE D’AUTOMNE

    Atelier danses traditionnelles Laurie mercredi 31 octobre

    Dernire animation de l’association avant l’hiver, venez passer une aprs-midi conviviale l’atelier danses traditionnelles la salle communale de (...)

  • CONCERT A AURIAC-L’EGLISE

    Le trio de jazz manouche dcouvrir !

    Dans la cadre des rencontres occitanes et la foire des palhs, Auriac-l’Eglise accueille le groupe Savignoni Trio jeudi 25 octobre pour un concert jazz manouche qui rencontre toujours un (...)

  • TEMOIGNAGE

    Czallier, le vieux pays oubli

    L’crivain Pierre Jourde qui a des attaches familiales Lussaud (Laurie) au bord du Czallier raconte avec talent l’Auvergne des humbles choses l’occasion de (...)

  • RECETTE AUVERGNATE

    POUNTI

    Le pounti est une recette trs ancienne du Cantal et de l’Aveyron. C’est un plat qui se mange froid ou tide. Il est toujours trs appci dans le (...)

  • LE TEMPS DE L’ECOLE

    La photo de classe tmoin de l’enfance

    La photo de classe restitue des souvenirs pour toutes les gnrations et l’occasion de se rappeler les noms des autres enfants du village, du matre ou de la matresse...Avec les (...)

  • LE TEMPS DES BIDONS DE LAIT

    Avec l’ne en route vers la laiterie

    C’est l’tablissement des premires laiteries dans le Czallier ds la fin du 19me sicle qui a incit les petites fermes se pourvoir d’un ne. A la belle saison, comme la (...)

  • BON POUR LE SERVICE

    La "classe" et le rituel des conscrits

    Les jeunes hommes ayant atteint 20 ans dans l’anne coule devaient se faire recenser la mairie. Au printemps suivant ils taient convoqus au chef-lieu de Canton (Massiac ou Allanche) (...)

  • AU PACAGE

    Le temps du gardiennage des troupeaux

    C’est la course l’herbe qui guidait le berger pour conduire son troupeau d’un pacage un autre notamment aux abords des estives prs des Brches de Giniol, sur le plateau de (...)

  • TRAVAIL SOLIDAIRE ENTRE VOISINS

    Le jour de la batteuse

    Le jour de la prsence de la batteuse la ferme tait l’un des moments importants des travaux agricoles d’t qui demandait beaucoup de bras. Cela donnait lieu un travail solidaire (...)


Patrimoine Les Activités
A+  A-    Imprimer

Les fours chaux

Au 19me sicle et jusqu’au dbut du 20me, la plupart des maisons villageoises de la valle ont t construites avec de la chaux provenant de deux sites d’exploitations locales sur la commune d’Auriac l’Eglise : aux hameaux de La Rochette et de Villeneuve.

AURIAC-L’EGLISE
Le four chaux de La Rochette
Le four  chaux de La Rochette

Au dbut du 20me sicle, monsieur Edouard Boudon, un habitant du hameau de La Rochette, faisait encore de frquents voyages avec son attelage de boeufs pour y apporter le prcieux calcaire pour sa transformation en chaux.

Le petit four chaux de La Rochette, dgag de ses ronces par l’Association Czallier-valle de la Sianne en 2001,(depuis la nature a repris ses droits) reste un tmoin de cette petite activit locale jadis indispensable.

Sous le village, non loin du four selon l’usage, il y avait bien une petite carrire de calcaire accessible par une petite galerie, mais la pierre de la Rochette avait la particularit d’tre plus dre cuire que celle de Villeneuve, un site situ deux kilomtres de l. Les chaufourniers prfraient donc un petit voyage pour un travail moins pnible par la suite. C’est ce qu’on racontait dans le pays.

Le chaufour de La Rochette est tomb dans l’oubli collectif depuis des dcennies. Son dgagement des ronciers a rvl une activit pratique durant de nombreuses annes Auriac-l’Eglise : la calcination des pierres calcaires et leur transformation en chaux vive.

La chaudire cylindrique (la partie en meilleur tat de conservation) de deux mtres de diamtre par trois de profondeur est totalement enveloppe dans la terre. On l’appelait "la chambre de chauffe". Ouverte en surface pour l’enfourchement des pierres cuire et du combustible, elle porte le nom de "gueulard".
On garnissait la chaudire de paille ou de fagots pour faciliter la mise feu. Puis, on dversait des couches alternes de pierres calcaires et de combustibles, essentiellement du bois. Lorsque les pierres du fond taient calcines, leur vacuation s’oprait par la bouche de dfournement situe sous la vote en plein cintre. A la sortie du four l’on avait une chaux vive qu’il fallait arroser pour la transformer en chaux teinte. Aprs un broyage par des meules, la chaux en poudre pouvait tre commercialise dans le pays pour la construction ou comme badigeon.

L’activit chaufournire de La Rochette a progressivement t remplace par l’utilisation du ciment.


PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

Chenevrires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit