• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • PARTENARIAT

    L ducation au patrimoine :
    pourquoi pas avec notre association ?

    Dans le cadre des plans acadmiques du patrimoine, l’Association Czallier valle de la Sianne peut apporter son concours des dispositifs afin de contribuer l’ducation au (...)

  • BENEVOLAT

    Participez des fouilles archologiques en septembre

    Deux sites archologiques proches de la valle de la Sianne vont faire l’objet de nouvelles prospections archologiques durant le mois de septembre. Les fouilles sont ouvertes aux (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2020 (Reporte/confinement)

    Rapport d’activits 2019

    Notre association a continu en 2019 mettre en œuvre de nombreuses initiatives en revisitant les diffrents patrimoines des sept communes de notre territoire d’intervention. (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

    L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera  (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Le maquis au hameau du Bouchet (1944)

    ll y avait plusieurs maquis dans la valle de la Sianne, un territoire assez l’cart des grands axes de communication et peu surveill par les allemands : Chanet sur la commune de Feydit, (...)


Patrimoine Les Activités
A+  A-    Imprimer

Le ferrage des animaux

Dans presque tous les villages et les fermes de la Valle de la Sianne, se dresse encore un « travail ferrer » l’un des vestiges de l’activit rurale une poque o il fallait frquemment ferrer les animaux de trait.

SAVOIR FAIRE
Le "travail ferrer"
Le

L’entrave ou le ferradou comme on l’appelle en Haute-Auvergne permettait aux paysans selon une technique largement prouve, de ferrer une bte en toute scurit.

Cet lment de la ferme typique de la vie rurale en Auvergne est toujours install prs des btiments agricoles o sur le couderc des villages.
Le « ferradou » ou "l’entrave" est constitu d’un cadre en bois trs robuste dans lequel le boeuf tait entrav l’aide de sangles autrefois en chanvre tress actionnes par deux rouleaux. Il tait lgrement soulev par deux ventrires. Les cornes de l’animal taient attaches une ttire en bois ou en fer.

Ce petit dispositif tait d’une grande utilit alors que la traction animale tait le seul moyen de se dplacer pour aller la foire, au march Massiac, Blesle ou Allanche, pour tirer les charrettes et les charrues. Le ferrage des chevaux, des vaches, des boeufs, des nes et des mulets exigeait qu’ils soient fermement maintenus immobiles L’usage du "travail" tait essentiellement pour le ferrage des boeufs ou les vaches car ces animaux ne se tiennent pas debout sur trois pattes contrairement aux chevaux. L’immobilisation tait par ailleurs indispensable pour la scurit des paysans car le boeuf est l’animal se prtant le moins facilement au ferrage.

Une structure adapte

Pour protger le « travail » on le couvrait d’un toit deux pans. Il fut d’abord en chaume ou en planche, puis en ardoise et plus rcemment en tle galvanise.
L « travail » ferrer est encore massivement en place dans de nombreuses fermes malgr qu’il ne sert plus. La force motrice des animaux pour les travaux agricoles est depuis plus d’un demi sicle remplace par le tracteur.


FERRAGE
L’entrave des bovins.
L’entrave des bovins.

Chaque village ou ferme possdait sont "travail ferrer" les bovins. Le bti maintenait l’animal sur les cts pour viter les coups de pied pendant les soins.
Le ferrage des animaux s’effectuait de prfrence par mauvais temps ou lorsque les animaux taient au repos.


Scne habituelle autrefois dans les hameaux de Haute-Auvergne

Le « travail » tait affect au ferrage des bovins. En effet, contrairement celui des chevaux qui s’effectue chaud, et ncessitait une forge pour le faonnage, les fers vaches se posent froid. Le « travail permettait donc au paysan, avec un minimum d’outillage de procder lui-mme l’opration sans avoir se rendre chez le marchal-ferrant.
Si la plupart des « travail » appartenaient des particuliers, ils taient en fait mis au service de la collectivit villageoise qui se chargeait de l’entretien.
De nombreux « travail » dsormais inutiliss, sont toujours prsents dans la plupart des villages.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Maisons paysannes du Czallier

Le Sacr

La Rsistance (39-45)

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les plerinages Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux religieux

Les Tumulus

Les cimetires communaux

Les monuments aux morts

Objets du culte catholique

La statuaire des glises

Les bannires
de procession

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives

Les autels en marbre blanc

Les reliquaires