• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

    L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera  (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Le maquis au hameau du Bouchet (1944)

    ll y avait plusieurs maquis dans la valle de la Sianne, un territoire assez l’cart des grands axes de communication et peu surveill par les allemands : Chanet sur la commune de Feydit, (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    Le reliquaire-monstrance de saint Julien

    La petite chapelle de saint Julien de Chanet qui date de l’an 924 possdait un mobilier et des objets du culte d’une grande valeur et d’un intrt patrimonial incontestable. Ne (...)

  • CHAPELLE DU BRU (CHARMENSAC)

    Le reliquaire de saint Jacques

    Depuis plusieurs sicles lors du plerinage le 25 juillet, jour de la saint Jacques, aprs la procession qui s’organisait dans le village autour de la statue de saint Jacques le Vieux, (...)

  • EGLISE DE VEZE

    Retable de la crucifixion : aspect gnral (1)

    Depuis la belle restauration de 2006-2007, le retable de la Crucifixion de l’glise saint Pancrace Vze a retrouv une couleur blouissante rouge et or, des tonalits de la fin du 17me (...)


Patrimoine Le Sacré
A+  A-    Imprimer

Les monuments aux morts

Premire manifestation publique d’un travail de deuil, les communes de la valle de la Sianne, comme chaque commune de France, ont difi un monument aux morts dans les annes qui ont suivi la grande guerre de 14/18. Dans quelques annes, ces momuments rpublicains la gloire de la Nation resteront les seuls tmoignages visibles la mmoire des gars du pays morts pour la France...

Monument aux morts d’Auriac-l’Eglise
Monument aux morts d’Auriac-l’Eglise
Monument aux morts de Laurie
Monument aux morts de Laurie
Monument aux morts de Moldes
Monument aux morts de Moldes

Le 17 octobre 1920 le Conseil Municipal de Moldes runi en session extraordinaire vote l’unanimit la somme de 2000 francs prendre sur les fonds libres pour construire un monument « en vue de glorifier les hros de la guerre", conjointement la recette que fournira la qute faite par la municipalit et la subvention accorde par l’Etat.

Quelques mois plus tard, le 5 juin 1921 le Conseil Municipal fixe l’emplacement du monument sur la place publique entre l’cole-Mairie et l’glise . Il vote la somme de 2684 francs porte au budget additionnel pour construire le monument, somme reprsentant le montant de la qute 2824 francs et la subvention de l’Etat. Le maire est autoris trait de gr gr avec un entrepremeur. Il s’agira de monsieur Morel.

Le 14 aot 1921 la commune doit par ailleurs faire face un imprvu, le transport des blocs destin au monument est la charge de la municipalit entre le hameau de Fournialen fond de valle de la Sianne et le bourg. Monsieur Morel l’assurera pour 105 francs.

Le monument sera inaugur en mars 1922 Pour protger le nouveau monument, le 12 aot 1923 le Conseil Municipal vote la somme de 1400 francs pour mettre un entourage au monument qui comprend une murette en maonnerie couronne par une bordure de pierre de taille de Volvic remonte d’une grille en fer forg de 0,90cm de haut. Enfin une dernire dpense de 240 francs est vote le 18 pour les frais d’une plaque en marbre blanc et inscriptions pour apposer sur le monument.

Monument aux morts de Vze
Monument aux morts de Vze
Monument aux morts de Charmensac
Monument aux morts de Charmensac
Monument aux morts de Peyrusse
Monument aux morts de Peyrusse
MEMOIRE ET RELIGION
Les plaques paroissiales aux morts de 14/18
Les plaques paroissiales aux morts de 14/18

Les communauts paroissiales ont aussi lev des monuments aux hommes tus la guerre de 14/18. Les glises de nos villages rappellent donc que tous ces disparus faisaient partie de la paroisse. Pour la plupart tombes dans l’oubli, ces plaques paroissiales mritent d’tre redcouvertes et sauvegardes.

La plupart des monuments aux morts communaux de la guerre 14/18 ont t levs au dbut des annes 20 ainsi que les plaques paroissiales. Mais la diffrence des monuments communaux situs au centre du bourg, les plaques paroissiales taient installes dans les glises.

Pas de gros monuments, mais des plaques en marbre poses sur l’un des murs de l’difice, moins couteuses que les monuments de pierre communaux. On trouve ces plaques dans l’glise d’Auriac, Moldes, Vze, Charmensac, Laurie, Peyrusse, Feydit.

Comme sur le monument public, ces plaques commmoratives portent le nom des morts de la paroisse. Par del la dimension religieuse, reprable dans les textes et l’iconographie, les noms des dfunts sont prsents de la mme faon par ordre chronologique ou alphabtique. conformment la volont de mettre galit dans la mmoire collective tous les combattants morts pour la France qu’ils soient simples soldats ou grads. Aujourd’hui, si cette intention nous parait normale, au dbut du XXme sicle dans nos campagnes et en rgle gnrale en France, la notion de rang tait encore trs importante.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Maisons paysannes du Czallier

Le Sacr

La Rsistance (39-45)

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les plerinages Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux religieux

Les Tumulus

Les cimetires communaux

Les monuments aux morts

Objets du culte catholique

La statuaire des glises

Les bannires
de procession

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives

Les autels en marbre blanc

Les reliquaires