• NATURE ET GRANDS ESPACES

    Sur les Estives du Czallier

    Sur les Estives du Czallier proches du Signal du Luguet, l’histoire des pturages d’altitude se confond avec l’histoire humaine depuis plus de 600 ans. A dcouvrir et mieux (...)

  • PALHAS 2019

    Grand succs pour la rencontre-souvenirs sur la vie d’autrefois

    Une centaine de personnes ont particip la rencontre-souvenirs sur la vie d’avant dimanche 20 octobre Auriac-l’Eglise. Photos et tmoignages ont donn lieu des moments (...)

  • PALHAS 2019/AURIAC-L’EGLISE

    Rencontre indite, souvenirs et photos sur la vie d’autrefois

    Venez voquer vos souvenirs sur la vie d’avant avec une photo qui a du sens pour vous dans une rencontre conviviale et indite dimanche 20 octobre (15h) la salle polyvalente (...)

  • VIE PRATIQUE

    Les objets utilitaires qui habitaient la maison

    Chaque objet avait sa place en fonction de son utilisation dans la vie quotidienne de la famille. Un grand nombre d’entre eux s’entassait dans la salle commune. Et au fil des (...)

  • S’ECLAIRER

    Du feu de l’tre l’lectricit

    Pendant trs longtemps les anciens se contentaient des flammes de l’tre du cantou pour clairer la salle commune, autant dire une faible lueur plus on s’loignait de la chemine. (...)

  • IMAGIER FAMILIAL

    Quand la famille se raconte dans toute la maison

    Le dcor de la maison paysanne marquait durablement la fiert familiale en affichant joliment sous cadre, principalement dans la salle commune, des souvenirs intergnrationnels des membres de la (...)

  • VIVRE AU QUOTIDIEN

    La salle commune, pice de vie traditionnelle

    Jusqu’ la seconde guerre mondiale la vie de famille tait concentre dans la salle commune et devait donc satisfaire tous les besoins de la vie quotidienne. C’tait la pice o (...)

  • UNE LOGIQUE D’AGENCEMENT PRATIQUE

    Le buffet intgr

    La disposition comme l’agencement de la pice commune de la maison traditionnelle rpondaient une logique dicte par le mode de vie des habitants et le souci de ne laisser vacant aucun (...)

  • UNE HABITATION PRATIQUE

    Le plafond de la salle commune, un espace utilitaire

    Aucun endroit de la pice commune de la maison rurale n’tait perdu, pas mme le plafond soutenant l’tage suprieur. Dans le Cantal le plafond tait aussi un espace utilitaire (...)

  • LE TEMPS QUI COURT

    L’horloge Comtoise adopte dans le Cantal

    Droite ou violon, d’origine franc-comtoise, l’horloge tait quasiment prsente dans tous les intrieurs anciens, place gnralement face la porte d’entre de faon pouvoir (...)


Patrimoine Le Bâti
A+  A-    Imprimer

Les abris colombins

Les abris colombins qui subsistent dans la Valle de la Sianne constituent un trait caractristique de l’architecture rurale. Ils ressemblent en de nombreux points Ceux de la grande plaine de la Limagne toute proche.
En circulant dans les villages et les hameaux, le visiteur aux aguets peut observer ces abris qui ont pratiquement tous perdus leurs htes. Devenues inutiles ces constructions ont t abandonnes et certaines sont en ruines.
La colombiculture a t incontestablement importante ici, mais les pratiques d’levages ont quasiment disparu la fin du XXme sicle.

COLOMBICULTURE
Elevage des pigeons
Elevage des pigeons

La colombiculture a t incontestablement importante dans certaines parties du Czallier Cantalien, mais les pratiques d’levages dans les fermes ont quasiment disparues la fin du XXme sicle.

L’attrait conomique s’est affaiblit lentement aprs la seconde guerre mondiale cause d’une alimentation beaucoup plus diversifie et accessible. La fiente de pigeon elle-mme tant remplace par les engrais chimiques.

Les tmoins de cette poque se rappellent que pour de nombreuses familles les pigeons reprsentaient un complment de viande frache et compensaient parfois la graisse animale o le beurre par leurs protines et leurs lipides.

Un jeune pigeonneau d’un mois environ fournissait au moins 200 grammes de chair tendre et dlicieuse qu’on accompagnait d’une jardinire de lgumes ou de lentilles.

Les djections des pigeons constituaient « la colombine », un engrais trs riche en azote et en acide phosphorique qu’on rservait notamment la culture de la vigne sur les palhs.
Et lorsqu’on ne possdait pas d’abris spcifiques, les oiseaux lisaient domicile dans les granges. Ces quelques couples de « pigeons d’curie » taient particulirement apprcis.


NID DOUILLET
Les fuies en faade de l’habitation des fermes
Les fuies en faade de l’habitation des fermes

La fuie est une lmentaire et discrte structure destine abriter quelques couples de pigeons dans les exploitations ne possdant pas de pigeonnier ou de colombier. Parfois elle tait ajoute pour augmenter la capacit d’accueil des volatiles.

Placs en faade de la maison d’habitation de la ferme o sous l’avant-toit, la fuie tait essentiellement fabrique en bois par les paysans.

Cet abri des pigeons encore visible dans certains hameaux de la valle de la Sianne peut prendre des formes trs diverses tant pour l’abri en soi que pour les jours d’accs. Mais c’est toujours une sorte de caisse carre ou rectangulaire de dimension rduite, perce de jours, accueillant quelques couples de pigeons seulement qui construisaient directement leur nid dans ces cases constituant en elles-mmes des nichoirs.


GRENIERS HOSPITALIERS
Les pigeonniers
Les pigeonniers

Le pigeonnier est un espace ddi aux pigeons situ dans un btiment d’exploitation o d’habitation dont la destination premire n’est pas d’accueillir des pigeons. Nombreux dans tous les hameaux et la plupart des fermes , les ouvertures des pigeonniers en faade attestent de l’importance de l’levage du volatile autrefois.

Intgr le plus souvent dans les combles d’une maison d’habitation o d’une grange, ce « pigeonnier-grenier » est amnag dans une sorte de grosse caisse de faon favoriser la nidification. Un pigeonnier se signale facilement de l’extrieur par ses deux ou trois jours d’accs caractristiques et parfois par des peintures murales autour de l’ouverture. On repre des pigeonniers de ce type dans la plupart des hameaux de la valle de la Sianne. 


CHATEAUX A PIGEONS
Les colombiers
Les colombiers

Le colombier est l’abri colombins par excellence. Quelques beaux spcimems de btiments, bien que devenus inutiliss aujourd’hui, se dressent encore ici et l dans les hameaux et sur les anciennes terrasses en pierre sche des coteaux de la valle de la Sianne.

Colombier restaur au bord des palhs (Auriac-l’Eglise)

Les diffrents types de colombiers visibles dans la valle de la Sianne rappellent assez bien les constructions que l’on trouve en Auvergne. Certains colombiers sont accols d’autres constructions notamment le splendide difice au hameau du Bru (Charmensac) ou l’impressionnante ruine de Ferrire-Haut. A voir aussi le colombier indpendant pris dans l’enceinte d’une exploitation agricole Jureuge (Laurie) et les imposants abris carrs btis au milieu des palhs sur les cteaux d’Auriac-Bas avec leur typique toit en btire formant un espace protgeant les oiseaux du vent.

Tous ces abris colombins ont au moins un point commun, les jours circulaires pratiqus dans des planches de bois qui permettent aux pigeons de circuler.
Les ouvertures sur les btiments sont le plus souvent carres, lgrement en saillie sur la faade et couvertes au moyen d’un lger toit
deux pentes. Elles prennent parfois des formes plus originales, le triangle sur le colombier du moulin de Riol.

Les pigeons circulaient par les jours pratiqus sur la faade souvent expose au soleil levant. L’intrieur de la volire tait garni de compartiments en bois fixs contre les parements des murs sur des tages superposs. Ces constructions accueillaient plusieurs centaines d’oiseaux.
Le rez-de-chausse servait de resserre pour les outils. On vitait en effet d’utiliser le niveau bas pour les pigeons cause des rongeurs.


Colombier construit avec soin dont la toiture est couverte en lauze surmonte d’une croix en pi (Hameau de Maintaire, Charmensac)


SINGULARITE
Peintures murales sur les abris
Peintures murales sur les abris

Deux pigeonniers proches de la rivire Sianne, au hameau de Terret et la ferme de La Vazeille, et un colombier au lieu-dit Ferrire-bas (Blesle), portent encore les traces bien visibles de peintures murales : une singularit qui date du 19me sicle.

Entre de pigeonnier au hameau de Terret (Blesle)

Les peintures murales se retrouvent sur de nombreux colombiers dans la moiti sud de la Limagne et Blesle tout proche. Les pigeons, unique sujet du dcor peint, rappellent un motif de l’art roman. Les oiseaux entourent l’accs au colombier et sont reprsents de profil, la tte dirige vers les jours d’accs, comme s’ils allaient y entrer.

Intressants dcors selon les spcialistes alors que la France n’a presque pas de tradition de peintures murales extrieures.

Ancienne entre de pigeonnier dans les combles d’une maison au hameau de La Vazeille (Blesle)

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives