• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

    L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera  (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Le maquis au hameau du Bouchet (1944)

    ll y avait plusieurs maquis dans la valle de la Sianne, un territoire assez l’cart des grands axes de communication et peu surveill par les allemands : Chanet sur la commune de Feydit, (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    Le reliquaire-monstrance de saint Julien

    La petite chapelle de saint Julien de Chanet qui date de l’an 924 possdait un mobilier et des objets du culte d’une grande valeur et d’un intrt patrimonial incontestable. Ne (...)

  • CHAPELLE DU BRU (CHARMENSAC)

    Le reliquaire de saint Jacques

    Depuis plusieurs sicles lors du plerinage le 25 juillet, jour de la saint Jacques, aprs la procession qui s’organisait dans le village autour de la statue de saint Jacques le Vieux, (...)

  • EGLISE DE VEZE

    Retable de la crucifixion : aspect gnral (1)

    Depuis la belle restauration de 2006-2007, le retable de la Crucifixion de l’glise saint Pancrace Vze a retrouv une couleur blouissante rouge et or, des tonalits de la fin du 17me (...)


Patrimoine L'eau
A+  A-    Imprimer

L’irrigation le long de la Sianne

Les prs vergers du fond de valle (les Prats) taient irrigus l’aide de rases ou rigoles (Las rasas) alimentes par l’eau de la Sianne.
Ce systme traditionnel d’irrigation (qui subsiste encore) fonctionnait du hameau d’Allagnon au Babory de Blesle.

US ET COUTUMES
Les rases, un systme traditionnel d’irrigation
Les rases, un systme traditionnel d’irrigation

Le droit d’irriguer tait calcul par rapport la surface de chaque parcelle de faon ce qu’elle reoive de l’eau une fois par semaine.

UNE TECHNIQUE BASEE SUR L’EXPERIENCE
De la pellire construite en travers de la rivire partait la rase "mre" qui bordait chaque prs arroser. Dans le terrain, des rases secondaires taient creuses.

Frquemment ces rases dlimitaient les parcelles. Tous ces canaux demandaient tre entretenus chaque anne sous peine d’une dtrioration rapide provoquant une mauvaise circulation de l’eau.
L’entretien des rases tait effectu par les propritaires du terrain ou son exploitant l’aide de la bche rigoles et du coupe rigoles.

Les anciens avaient mis au point des techniques bases sur l’exprience. Les rases devaient tre bien orientes par rapport la pente, leur profondeur calcule pour que l’eau circule rapidement, car de la promptitude de l’coulement durant le temps rglementaire dpendait en grande partie le succs de l’irrigation hebdomadaire.

Un pr tait bien arros quand l’eau se diffusait dans l’herbe sans jamais la couvrir. Quelques parcelles du fond de valle bnficient encore de ce systme d’irrigation. Ils sont reprables durant l’t par la belle couleur verte de l’herbe.

IRRIGATION
Les pilires sur la Sianne
Les pilires sur la Sianne

Le cours de la Sianne est rgulirement retenu par des pilires, barrages artificiels, construits au fil des sicles selon les besoins. Faits en pierre, jets en travers le lit de la rivire, elles avaient pour fonction de diriger une partie des eaux dans les biefs fournissant l’nergie des moulins et assurant l’irrigation des prs-vergers et des jardins.

DROITS ET DEVOIRS
Des rglements pour viter des chicaneries
Des rglements pour viter des chicaneries

Le rglement d’eau sur les parcelles des dix propritaires de la Vernde et de Malpas prs du hameau de La Croze (Auriac-l’Eglise) dat de 1945, offre la vision d’une organisation des droits et des devoirs de chacune des parties. Regard sur un rglement tablit devant un notaire de Massiac.

La rase d’amene du cot de la Vernde aura une largueur de O,60 centimtres et une profondeur suffisante pour assurer l’coulement de l’eau avec un minimum de 0,30 centimtres. La rase d’amene du cot de Malpas aura une largeur de 0,40 centimtres et une profondeur de 0,20 centimtres.

Chaque usager dans toute la traverse de sa proprit devra maintenir constamment en tat de circulation la rase d’amene l’intressant, laquelle ne pourra, sauf accord avec tous les voisins du mme ct tre dtourne ou dplace, ni couverte, sauf pour le passage des chars.

Les entres la prise d’eau devront tre bien dgages afin de faciliter au maximum le passage de l’eau.
Les barrages volants et autres travaux lgers qui pourront tre ncessaire dans le lit de la rivire pour obtenir l’lvation du niveau de l’eau, profiteront tous, et seront faits en commun.

Les priodes d’irrigation ont galement faits l’objet d’un strict partage. Le rglement de 1945 nous apprend que le nombre d’heures disposer tait de 168 heures par semaine raison de sept heures par jour pour la priode dite libre et de 60 heures pour la priode rglemente du samedi 18h au mardi matin 6h.

Chaque usager avait pendant ses heures d’attribution le droit exclusif la totalit de l’eau dont il pouvait disposer comme il l’entendait.

Rglement fait devant notaire Massiac

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Maisons paysannes du Czallier

Le Sacr

La Rsistance (39-45)

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les plerinages Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux religieux

Les Tumulus

Les cimetires communaux

Les monuments aux morts

Objets du culte catholique

La statuaire des glises

Les bannires
de procession

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives

Les autels en marbre blanc

Les reliquaires