• NATURE ET GRANDS ESPACES

    Sur les Estives du Czallier

    Sur les Estives du Czallier proches du Signal du Luguet, l’histoire des pturages d’altitude se confond avec l’histoire humaine depuis plus de 600 ans. A dcouvrir et mieux (...)

  • PALHAS 2019

    Grand succs pour la rencontre-souvenirs sur la vie d’autrefois

    Une centaine de personnes ont particip la rencontre-souvenirs sur la vie d’avant dimanche 20 octobre Auriac-l’Eglise. Photos et tmoignages ont donn lieu des moments (...)

  • PALHAS 2019/AURIAC-L’EGLISE

    Rencontre indite, souvenirs et photos sur la vie d’autrefois

    Venez voquer vos souvenirs sur la vie d’avant avec une photo qui a du sens pour vous dans une rencontre conviviale et indite dimanche 20 octobre (15h) la salle polyvalente (...)

  • VIE PRATIQUE

    Les objets utilitaires qui habitaient la maison

    Chaque objet avait sa place en fonction de son utilisation dans la vie quotidienne de la famille. Un grand nombre d’entre eux s’entassait dans la salle commune. Et au fil des (...)

  • S’ECLAIRER

    Du feu de l’tre l’lectricit

    Pendant trs longtemps les anciens se contentaient des flammes de l’tre du cantou pour clairer la salle commune, autant dire une faible lueur plus on s’loignait de la chemine. (...)

  • IMAGIER FAMILIAL

    Quand la famille se raconte dans toute la maison

    Le dcor de la maison paysanne marquait durablement la fiert familiale en affichant joliment sous cadre, principalement dans la salle commune, des souvenirs intergnrationnels des membres de la (...)

  • VIVRE AU QUOTIDIEN

    La salle commune, pice de vie traditionnelle

    Jusqu’ la seconde guerre mondiale la vie de famille tait concentre dans la salle commune et devait donc satisfaire tous les besoins de la vie quotidienne. C’tait la pice o (...)

  • UNE LOGIQUE D’AGENCEMENT PRATIQUE

    Le buffet intgr

    La disposition comme l’agencement de la pice commune de la maison traditionnelle rpondaient une logique dicte par le mode de vie des habitants et le souci de ne laisser vacant aucun (...)

  • UNE HABITATION PRATIQUE

    Le plafond de la salle commune, un espace utilitaire

    Aucun endroit de la pice commune de la maison rurale n’tait perdu, pas mme le plafond soutenant l’tage suprieur. Dans le Cantal le plafond tait aussi un espace utilitaire (...)

  • LE TEMPS QUI COURT

    L’horloge Comtoise adopte dans le Cantal

    Droite ou violon, d’origine franc-comtoise, l’horloge tait quasiment prsente dans tous les intrieurs anciens, place gnralement face la porte d’entre de faon pouvoir (...)


Patrimoine L'eau
A+  A-    Imprimer

Les moulins rservoir

Les moulins situs sur des ruisseaux faible dbit disposaient d’un rservoir lgrement surlev par rapport la salle des meules.
L’eau agissait en raison de son poids.
Ces moulins au service de petites communauts villageoises, n’allaient que par "cluse ou "boutade", principalement au printemps et l’automne, priodes durant lesquelles un lch d’eau tait suffisant pour faire tourner les meules.

Trois moulins rservoir sont encore visibles dans la valle de la Sianne. Ceux du hameau de Chazelou et de la Terrisse (Vze) disposent d’un rservoir dans un creux naturel. Celui de Serre-Bas (Auriac-l’Eglise) est entour d’un muret.

VEZE
Le moulin de Chazelou
Le moulin de Chazelou

Ce petit moulin du 18me sicle sur le bord des Estives, a l’abandon au milieu des broussailles, est le tmoin des petites constructions difies pour les besoins communautaires. Situ en contrebas d’un terrain marcageux, domin par les grandes constructions traditionnelles du hameau de Chazelou (Vze), le petit moulin trapu rsiste tant bien que mal et reste encore debout au milieu d’un pr bossu.

Peu d’eau cet endroit o coule un faible ruisseau au dbit irrgulier en provenance de la montagne de La Jarrige. Les vestiges du bief et du rservoir sont encore l et montrent l’organisation parfaite et matrise de l’acheminement de l’eau vers le moulin..
Le moulin ne devait fonctionner que pour les besoins du hameau tout proche. Construction solide, faite pour traverser le temps, la vote est forme de pierres poses sur le champs, comme les burons des Estives non loin de l.
Au fond de la petite pice voute, peine visible cause des boulements, on remarque l’arrive du bief, point de passage de l’eau pour actionner les meules. Les anciens du villages ont vu avec le temps les chutes de pierre recouvrir l’norme meule jusqu’ la faire disparaitre du regard.
Le moulin rservoir de Chazelou est tomb dans l’oubli depuis plus d’un sicle. Il reste avec les burons de Villeneuve proximit le tmoin d’une vie pastorale rvolue.

VEZE
Le moulin de la Terrisse
Le moulin de la Terrisse

Le moulin du hameau de La Terrisse sur le bord des Estives du Czallier oriental est compos d’une seule salle vote en pierre sche. Un bel exemple des moulins rservoir. Il est le plus proche des sources de la Sianne, isol, accroch la fin de la pente du mont Chastel qui descend jusqu’ la rivire. Le rservoir de 1,50m de profondeur tait aliment par un bief.

La prise d’eau tait situe prs du seul pont double arche sur la Sianne. Les vestiges du dispositif d’alimentation du moulin en eau sont encore bien visibles. Le moulin fonctionnait par boutade.
L’norme meule en pierre adosse sur le mur de la faade, prs de la porte d’entre du moulin, tmoigne s’il en tait besoin des origines et des fonctions de cette construction solide comme les burons des estives non loin de l.
Le dernier meunier connu fut Monsieur Delpirou vers 1850.

AURIAC-L’EGLISE
Le moulin de Serre-bas
Le moulin de Serre-bas

Le moulin de l’Abbesde, du nom du pacage o il est implant, est tapis au fond d’un vallon Serre-bas. Le petit difice qui date du 18me sicle est situ sur le ruisseau de l’Eglise, affluent de la Sianne. Il reprsente une construction caractristique des petits moulins de village situs sur de faibles cours d’eau. L’difice avait bnfici d’une qualit d’excution. Tout au long du 20me sicle il a servi pour entreposer une rserve de foin. Il est dsormais abandonn.

Difficile d’imaginer qu’il y avait sur le ruisseau de l’Eglise un moulin. Sa situation ne devait pourtant rien au hasard puisque le moulin est situ entre le hameau de Serre-bas et Serre-vieille, ce dernier village aujourd’hui entirement disparu. La population vitait de descendre au bourg d’Auriac l’Eglise pour faire moudre leur grain.

Le petit moulin comprenait une unique salle et il y a quelques annes encore, lorsqu’on pntrait l’intrieur, on dcouvrait toujours leur place les deux grosses meules uses, croire qu’ici, il n’y avait pas si longtemps on broyait des crales.

Un vaste rservoir entour d’un muret de pierre sche stockait l’eau drive du ruisseau de l’glise. Il assurait une force hydraulique suffisante pour actionner le mcanisme de concassage.

C’est au milieu du 19me sicle que le dernier meunier de la famille Chambon faisait fonctionner le petit moulin.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives