• NATURE ET GRANDS ESPACES

    Sur les Estives du Czallier

    Sur les Estives du Czallier proches du Signal du Luguet, l’histoire des pturages d’altitude se confond avec l’histoire humaine depuis plus de 600 ans. A dcouvrir et mieux (...)

  • MANGER EN COMMUN

    Le tiroir tourtier (2)

    La table auvergnate dite table de ferme est longue d’au moins 1,80m et massive. Le plateau, gnralement pais de 3 7 centimtres.. Elle se caractrise par l’importance des tiroirs (...)

  • MANGER EN COMMUN

    La table tourtire (1)

    La longue table tourtire est un plateau rectangulaire en bois devenu un lment incontournable de la salle commune et de la vie intergnrationnelle d’autrefois. Cette table qu’on (...)

  • MANGER EN COMMUN

    La table tourtire

    La longue table tourtire est un plateau rectangulaire en bois devenu un lment incontournable de la salle commune et de la vie intergnrationnelle d’autrefois. Cette table qu’on (...)

  • JOUR-NUIT

    La chambre, dbut de la maison moderne

    Dans le dernier tiers du 19me sicle le dsir de s’isoler pour dormir conduit la cration de chambres spares de la salle commune et l’abandon des modes traditionnels de (...)

  • AISANCE PAYSANNE

    L’armoire lingre

    L’armoire tait le reflet de la richesse et de la solidit du foyer. Davantage que tout autre meuble populaire, l’armoire a particip de tous les styles et refltait bien les (...)

  • RANGER ET MONTRER

    Le buffet-vaisselier

    Ce meuble encore souvent conserv dans les maisons aujourd’hui, tait destin au rangement et l’exposition de la vaisselle pour la mettre en valeur dans la salle commune de la (...)

  • METTRE A L’ABRI

    L’enfilade de placards

    De nombreuses maisons rurales construites partir du 19me sicle intgrent frquemment dans la salle commune et dans les chambres de vastes boiseries-placards comprenant en faade jusqu’ (...)

  • LE MEUBLE A TOUT

    Le coffre

    Le coffre est l’lment le plus ancien du mobilier gnralement apport par l’pouse. Supplant par l’armoire il est dsormais peu prsent dans les maisons (...)

  • FAIRE SON PAIN

    La maie de ferme

    La maie ou ptrin fut le mobilier le plus populaire une poque ou la plupart des maisons rurales disposaient d’un four pain privatif dans le cantou ou l’extrieur de (...)


Patrimoine Le Sacré
A+  A-    Imprimer

Les objets de pit

PRATIQUE RELIGIEUSE
Bnitier de chevet
Bnitier de chevet

Le bnitier de chevet est un objet qui tait prsent dans toutes les familles de tradition chrtienne. De petite taille il est compos d’une petite vasque et d’une plaque dcore.

Le bnitier prsent ici provient d’une maison d’Auriac-l’Eglise. L’applique est classique dans sa dcoration. Le crucifix d’abord, au centre, d’ou part un rayon de gloire signifiant la puissance et l’clat du rgne du Christ. Sa base qui repose sur une reprsentation de la sphre terrestre est enroule par un serpent qui reprsente la mal qui domine le monde, mais qui est sauv par la croix.
L’objet de dvotion est surmont de trois angelots de style baroque pouvant reprsenter les anges gardiens. L’entourage de l’applique est finement stylis et comprend de chaque ct un feuillage.

La base du bnitier est constitu par une simple coquille qui sert de petit bassin pour recevoir l’eau bnite

Le bnitier tait suspendu l’intrieur des maisons, soit dans l’entre, soit le plus souvent dans la chambre coucher la tte du lit ou l’intrieur de l’alcove. L’eau bnite par le cur de la paroisse servait aux croyants catholiques faire le signe de croix.

Le bnitier de chevet est apparu dans nos campagnes la fin du XVIme sicle aprs le Concile de Trente, tout comme les autels baroques des glises, en raction la Rforme protestante. Il s’agissait pour l’Eglise catholique d’instruire le peuple des vrits de la religion, notamment par l’image.

DETAILS DU BENITIER


Autres bnitiers prsents dans les salles communes de l’habitat ancien


PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

Chenevrires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives