• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • EGLISE DE LAURIE

    La Vierge de Gloire

    Expose dans l’glise de l’Assomption le visiteur remarque invitablement cette statue de la Vierge en bois polychrome du XVIIme sicle appele Notre-Dame de (...)

  • MOLEDES

    L’glise saint Lger : 2003-2006, restaurations d’envergure (2)

    L’glise saint Lger de Moldes a bnfici durant trois ans d’importants travaux de restauration sous la direction des Monuments historiques. Le rsultat est particulirement (...)

  • CHARMENSAC

    L’glise saint Laurent : les restaurations de 2007 (2)

    Dgrade par le temps et l’humidit, l’glise saint Laurent avait besoin de srieux travaux de rnovation qui ont t effectus de 2002 2007. Pour un beau (...)

  • ANIMATIONS ET CONFERENCE

    Pour tout connatre de l’crevisse pattes blanches prsente dans la Sianne

    Le Sigal propose durant deux mois une opration de dcouverte et de protection de l’crevisse pattes blanches, crustac emblmatique des cours du bassin versant de l’Alagnon et en (...)

  • CHARMENSAC

    La grotte du Cuze

    Comme sous la patte d’un gant, la curieuse grotte du Cuze (Charmensac) ouvre l’accs aux mystres de l’re du volcanisme en Auvergne. Nous avons sur ce site impressionnant la (...)

  • ORFEVRERIE AUVERGNATE

    Le pendentif Saint-Esprit

    Ce bijou qui cumule la fois des symboles chrtiens et populaires tait particulirement appci dans la rgion. La plupart des familles de la valle de la Sianne possdant un tel bijou le (...)

  • ECOLOGIE

    La passe aux saumons de Ferrire-Bas

    Dans le cadre du Contrat Territorial Alagnon les barrages sur la Sianne sont progressivement amnags pour permettre le passage des poissons. Exemple le plus rcent au lieu-dit Ferrire-Bas o (...)

  • RANGEMENT SPECIFIQUE

    L’armoire-coffre

    L’armoire-coffre est un ancien type de meuble de facture modeste devenu trs rare qui trouve ses origines dans l’ancestral coffre. Deux types de ce meuble emblmatique de nos (...)

  • MANGER EN COMMUN

    Le banc Cantalien de la table tourtire

    La table Cantalienne tait encadre traditionnellement par deux longs bancs de bois sans dossier. Indissociable de la table de ferme, ils ont t remplacs par des chaises en paille ds lors que (...)


Patrimoine L'eau
A+  A-    Imprimer

Les retenues travers la Sianne

Sur le cours de la Sianne dans sa partie du fond de valle, des retenues (pillires) ont t construites principalement de la fin du 19me sicle au milieu du XXme. Ces barrages travers la rivire permettaient des amenes d’eau pour le fonctionnement des divers moulins sur la Sianne. Ces retenues sont pour la plupart encore visibles malgr la cessation d’activit de la molinologie dans la valle depuis plusieurs dcennies. Des amnagements pour laissez-passer les saumons sont en cours.

ENERGIE HYDRAULIQUE
Canaliser la force de l’eau pour les moulins
Canaliser la force de l’eau pour les moulins

La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les mcanismes de diffrentes manires selon l’emplacement des btiments, la nature gographique du terrain et le dbit du cours d’eau.

Un petit barrage (pillire) sur la Sianne dirige l’eau vers un bief (moulin Tissidre, Auriac-Bas)

L’amnagement des biefs pour alimenter en eau les moulins ncessitait parfois de gros travaux. Il fallait lever des digues, une chausse sur une distance plus ou moins longue, construire un solide barrage travers les cours d’eau, notamment sur la Sianne.
Certains de ces systmes d’amene de l’eau existent encore aujourd’hui proximit des anciens moulins et certains servent toujours pour l’irrigation des prs.

Elment essentiel pour le fonctionnement du moulin, le bief donnait la vitesse et la force l’eau pour mouvoir une roue ou une meule, alimenter les turbines lectriques. Plus la pente tait faible, plus le barrage sur le cour d’eau tait loign et le bief tirait en longueur. Si l’on voulait avoir un bon rendement au moulin et une force d’eau correcte, le curage rgulier du bief d’amene devait tre effectu chaque anne. Par commodit, il se faisait en priode de moindre activit au moulin.

On peut toujours voir des biefs aux hameaux de La Tour (Vze) de la Croze (Auriac-l’Eglise), prs des moulins hydrauliques d’Auriac-bas.


ECOLOGIE
La passe aux saumons de Ferrire-Bas
La passe aux saumons de Ferrire-Bas

Dans le cadre du Contrat Territorial Alagnon les barrages sur la Sianne sont progressivement amnags pour permettre le passage des poissons. Exemple le plus rcent au lieu-dit Ferrire-Bas o une passe aux poissons permet dsormais le passage des saumons.

La prsence de plusieurs obstacles la continuit cologique de la rivire limitait depuis de nombreuses annes les capacits de dveloppement des espces migratrices. La Sianne tait pourtant autrefois un haut lieu de la reproduction de la truite fario et du saumon atlantique.

Au lieux-dit Ferrire-Bas a t cre une passe aux poissons permettant dsormais la rouverture de 7 kms de rivire aux poissons migrateurs.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitire

Modes de vie

Manger en commun

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Maisons paysannes du Czallier

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Les plerinages Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire des glises

Les bannires
de procession

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit

Des pratiques religieuses collectives