Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • TRADITIONS

    Types de chemines sur la maison paysanne (2)

    Pour tre efficace une souche de chemine doit dpasser le fatage d’au moins cinquante centimtres. Dans le Czallier elles peuvent largement dpasser cette hauteur. La souche comporte (...)

  • MULTIFONCTIONS

    L’pi rose des vents (5)

    L’pi rose des vent arbore toujours un axe pourvu d’une croix directionnelle indiquant les quatre points cardinaux. Gnralement mtallique, la girouette rose des vents est constitue (...)

  • EPI POPULAIRE

    La girouette mtallique (4)

    Popularise au 19me sicle l’pi girouette en mtal orne principalement les btisses bourgeoises du dbut du XXme sicle et s’est durant tout le 20me sicle tendu de nombreuses (...)

  • ESTHETISME

    Les pis de fatage mtalliques (3)

    L’pi de fatage en mtal, fer, zinc ou fer blanc, plomb, n’est pas antrieur au 19me sicle. Le socle de cet objet utilitaire comprend une pyramide tronque ou un cube surmont (...)

  • LA POSE

    Les deux modes de fixation de l’ardoise (3)

    Pour bien fixer les ardoises et assurer une bonne tanchit, rsister au vent, protger de la neige, ont t utiliss deux modes de fixations, le clou fixation traditionnelle en Auvergne et le (...)

  • ECAILLE OU OGIVE

    Avec l’ardoise, le bti a chang (2)

    Au 19me sicle la toiture en ardoise a conquis tous les types de btiments paysans, bourgeois, religieux. Une cohabitation plus que centenaire qui perdure encore pour les fermes, les granges, (...)

  • APPARENCE ET FONCTIONNALITE

    La grande harmonie du toit en lauze (2)

    La lauze de schiste, la plus employe dans le nord Cantal, taille en caille ou en ogive, mesure gnralement de 15 60 cm et se distingue facilement sur les toitures par son irrgularit et (...)

  • EN ATTENDANT MIEUX

    Le gent, l’autre toiture vgtale

    Ressource vgtale abondante dans le Massif Central, le gent ne couvrait pas seulement quelques btiments usage d’habitation, il tait aussi employ pour de petits difices ruraux (...)

  • EPOQUE

    Causes de la disparition du chaume dans le Czallier (4)

    Plusieurs facteurs expliquent la disparition progressive de l’utilisation du chaume pour couvrir les habitations paysannes dans le Czallier:nouvelles pratiques agricoles, nouveaux (...)

  • TRACES

    Chaume : le tmoignage prcieux de la photographie (5)

    La photographie offre un tmoignage visuel, dat, des anciens hameaux de la valle de la Sianne. Deux sources sont dsormais prcieuses pour visualiser l’tat du bti au cours du 20me (...)


Patrimoine L'eau
A+  A-    Imprimer

Les moulins de la valle de la Sianne

Les moulins de la valle de la Sianne n’ont pas survcu aux mutations conomiques du XXme sicle. L’essor du machinisme industriel et les nouvelles mthodes de production de la farine, partir du 19me sicle, ont contribu la disparition progressive des moulins de villages.
Aujourd’hui, cette activit artisanale s’est dfinitivement teinte. Seuls, les btiments les plus rcents, des ruines, des morceaux de biefs, des pellires, signalent encore, pour mmoire, la place minente du moulin dans la valle de la Sianne.

DES LIEUX VIVANTS
Ils taient 20 moulins
Ils taient 20 moulins

Une vingtaine de moulins ont t recenss sur la Sianne et ses affluents, sans compter ceux, plus disperss implants sur les cours d’eau traversant les communes de Charmensac et Peyrusse sur le bassin versant de l’Alagnon.

Bien des histoires accompagnent la vie des moulins, ce qui tmoigne de leur importance dans les campagnes autrefois. On imagine aisment que la vingtaine de moulins dans la valle de la Sianne taient l’un des ples d’activits, la machine ncessaire la vie des paysans et l’approvisionnement des villages. Ces moulins servaient de nombreuses petites communauts issues de la pousse dmographique de la fin du 18mme sicle.

Le moulin tait en quelque sorte le mdiateur incontournable du bl au pain quotidien, entre l’glise et le chteau. Le meunier tait l’homme de la technique et l’artisan du progrs en matrisant l’nergie hydraulique, en dveloppant les roues aube, en utilisant les grandes meules en pierre puis les engrenages en bois. Les moulins ont faonn autour d’eaux des sites leur service. Les biefs, les vannes, les dversoirs taient des lments essentiels qui aidaient la Sianne respirer.

Les moulins taient des monuments vivants, insrs dans la vie conomique. Ils crasaient le bl, le seigle et l’orge, le chanvre, sciaient le bois, broyaient les noix du pays pour en faire une huile super vierge. Ils pressaient les pommes des prs-vergers du fond de valle pour donner un petit cidre du pays. Au dbut du XXme sicle ils ont produits de l’lectricit.

Le progrs eu raison d’eux, alors qu’ils avaient engendr la mcanique moderne et accumul tout un savoir faire. Le dernier moulin de la valle de la Sianne a cess toute activit en 1965.

RUSTIQUES ET FONCTIONNELS
Moulins traditionnels
de Haute-Auvergne
Moulins traditionnels<br> de Haute-Auvergne

La diversit des cours d’eau sur notre territoire, l’installation des moulins prs des Estives, sur les ctes, dans les vallons, en fonds de valle prs de la Sianne, ont suscit une multitude de techniques et de modles architecturaux.

L’installation de petits moulins avait l’avantage d’tre peu coteuse et de pouvoir s’lever dans des secteurs parfois trs accidents, sur des affluents de la Sianne au dbit irrgulier. on trouvait aussi de petits moulins l’extrmit de notre territoire sur les communes de Charmensac et de Peyrusse.

Les moulins de la valle de la Sianne sont l’image des constructions du pays. Ils sont en pierre. Les angles des murs sont souvent renforcs par de gros blocs bien appareills. Celui de Serre-bas est un modle du genre.

D’aspect rustique, ils n’en sont pas moins fonctionnels et particulirement robustes, comme le rappellent encore les nombreuses ruines. La toiture est en gnral deux pans. Les plus anciens moulins taient couverts soit en lauze (Chazelou, la Terrisse, Serre…), soit en chaume (La Tour, Allagnon…)

Une prsence trs ancienne
Dans l’Auvergne mdivale, le broyage du grain tait une entreprise seigneuriale. Le seigneur de Colombine (Moldes) faisait payer le « droit de mouture » et pouvait contraindre les habitants sous son contrle utiliser son moulin de Fournial. Ce droit de mouture sera abolit par la loi des 15 et 28 mars 1890.

L’opportunit de gains importants
Les seigneurs locaux avaient ma main mise sur les moulins. Le broyage du grain tait devenu une entreprise seigneuriale exigeant investissement, personnel permanent…et surtout prlvement fiscal. On sait que le chteau de Colombine (Moldes) avait son moulin Fournial. Celui des Fortuniers (Vze) tait implant sur le ruisseau de la Fontaine Saint-Martin.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

Chenevrires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Czallier cantalien

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse

Les objets de pit