Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • FETE DE L’ESTIVE 2017

    Grand succs pour nos initiatives autour des estives et des burons

    Evnement marquant au coeur du Czallier Cantalien, la 26me fte de l’Estive Allanche le samedi 27 mai a attir la foule. Grand succs de notre (...)

  • ALLANCHE 25-27 MAI

    Retrouvez-nous la fte de l’Estive 2017

    Notre association sera prsente cette grande fte de la transhumance avec une soire cinma du patrimoine et l’exposition "Estives et burons du (...)

  • ESTIVALES 2017

    Un programme culturel et patrimonial indit

    L’t approche et avec lui nos 17mes Estivales. L’Association Czallier valle de la Sianne se mobilise une nouvelle fois pour valoriser son territoire. Des rendez-vous ne pas (...)

  • ESTIVALES 2017

    Notre exposition 2017 lablise par le Parc des Volcans d’Auvergne

    L’exposition intrieurs anciens de la maison traditionnelle du Czallier" a t lablise au titre du programme de manifestations des 40 ans du Parc des Volcans (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2017

    Rapport d’activits 2016

    Durant l’anne 2016 notre association s’est une nouvelle fois associe la vie culturelle de la rgion en mettant en valeur les richesses patrimoniales, les traditions et les (...)

  • ETAT DES LIEUX

    L’abri temporaire d’un pays pierreux

    Pur produit de l’pierrage, les cases en pierres sches se trouvent principalement sur les plateaux volcaniques forms par l’inversion des reliefs. Les sols assez propices aux (...)

  • FERRAGE

    L’entrave des bovins.

    Chaque village ou ferme possdait sont "travail ferrer" les bovins. Le bti maintenait l’animal sur les cts pour viter les coups de pied pendant les soins.

    Le ferrage des animaux (...)

  • HABITAT RUDIMENTAIRE

    Le lit clos mobile du berger

    La technique de fumure des prairies et des ctes par les moutons parqus pendant la nuit loin de la ferme obligeait le berger pratiquer un levage ambulant. Il devait donc coucher prs de son (...)

  • ENERGIE HYDRAULIQUE

    Canaliser la force de l’eau pour les moulins

    La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les (...)

  • ELEVAGES COMPLEMENTAIRES

    Les loges porcs

    Indpendantes ou attenantes au buron ou au vdlat, les loges porcs spares en plusieurs compartiments indpendants taient de vritables petites maisons difies avec soin, toujours bien (...)


Patrimoine Le pays
A+  A-    Imprimer

Mobilier et art populaire

Le mobilier ancien et l’art populaire prsent chez les familles de la valle de la Sianne sont trs varis, mais sans particularit locale, si ce n’est qu’ils expriment la fois l’influence de la basse et de la Haute-Auvergne, ceci tant d sa position gographique et ses limites sur la Haute-Loire, le Cantal et le Puy-de-Dme. Bien des ralisations relvent du travail paysan, rustique et robuste, et d’un savoir faire auvergnat.

Portes de placard
Portes de placard

Faade rustique d’un placard compos de deux vantaux de porte situe dans une ancienne chvrerie dans un hameau de la commune d’Auriac-l’Eglise.


Type : Faade rustique d’un placard insr dans un mur

Dimensions : 1,40m de hauteur, 0,98m de largueur

Provenance : Maison a usage de chvrerie au rez-de-chausse, et comprenant une pice unique d’habitation l’tage avec pour unique mobilier, chemine, pierre vier, porte de placard ouvrage.

Localisation actuelle : Auriac-l’Eglise

Description gnrale : La faade du placard est compose de deux vantaux de porte et d’une corniche sommaire. La face intrieure des portes est brute avec ses traces de faonnage l’herminette. Seul le fronton est abondamment dcor. Les montants latraux ne possdent qu’une simple mouluration sur les bords externes. La traverse infrieure est sans motif.

Matire : Noyer

Ornementation :
Le fronton : Deux marguerites auvergnates ptales creuses sont sculptes sur les cts. Chaque fleur est prolonge par une moulure en relief qui se termine par un arrondi. Peut-tre une vocation du serpent ? Le centre de la traverse est orn d’une demi-marguerite sculpte en relief.

Les portes : Chaque porte cheville est divise en deux parties identiques comprenant deux panneaux plate-bands et chantourns de style Louis xv . Un moulurage sommaire fait le tour de chaque porte. Les battants sont ferrs de deux fiches en fer forg enfonces directement dans le montant, et aplaties l’intrieur.
Le milieu de la porte est toujours en Haute-Auvergne un endroit associ des motifs. La traverse mdiane est ici orne d’une fleur de lys sculpte en relief.







































Armoire
Armoire

Voici une armoire massive de chambre d’une profondeur rare. Elle pourrait avoir fait partie d’un ensemble d’alcove dans une maison du bourg d’Auriac-l’Eglise.

Dimensions : Hauteur 2,17m, largueur 1,27m, profondeur 1,17m.

Description gnrale :

Matire : Noyer

Ornementation :
Le fronton :

Les portes :














































PRATIQUE RELIGIEUSE
Bnitier de chevet
Bnitier de chevet

Le bnitier de chevet est un objet qui tait prsent dans toutes les familles de tradition chrtienne. De petite taille il est compos d’une petite vasque et d’une plaque dcore.

JPEG - 25.7 ko
La croix, au centre de l’applique, le symbole principal du bnitier
JPEG - 32.8 ko
Bnitier en faience blanche et dor main

Le bnitier prsent ici provient d’une maison d’Auriac-l’Eglise. L’applique est classique dans sa dcoration.
Le crucifix d’abord, au centre, d’ou part un rayon de gloire signifiant la puissance et l’clat du rgne du Christ. Sa base qui repose sur une reprsentation de la sphre terrestre est enroule par un serpent qui reprsente la mal qui domine le monde, mais qui est sauv par la croix.
Il est surmont de trois angelots de style baroque pouvant reprsenter les anges gardiens. L’entourage de l’applique est finement stylis et comprend de chaque cot un feuillage.

La base du bnitier est constitu par une simple coquille qui sert de petit bassin pour recevoir l’eau bnite

Le bnitier tait suspendu l’intrieur des maisons, soit dans l’entre, soit le plus souvent dans la chambre coucher la tte du lit ou l’intrieur de l’alcove. L’eau bnite par le cur de la paroisse servait aux croyants catholiques faire le signe de croix.

Le bnitier de chevet est apparu dans nos campagnes la fin du XVIme sicle aprs le Concile de Trente, tout comme les autels baroques des glises, en raction la Rforme protestante. Il s’agissait pour l’Eglise catholique d’instruire le peuple des vrits de la religion, notamment par l’image.

DETAILS DU BENITIER

JPEG - 19.3 ko
Angelots de style baroque
JPEG - 24.2 ko
Le serpent
JPEG - 20.1 ko
Vasque vue de dessous
JPEG - 18.2 ko
Vasque vue de dessus
JPEG - 20.3 ko
Feuillage dor
JPEG - 20.3 ko
Accroche de l’applique
ORFEVRERIE
Le bijou Saint Esprit
Le bijou Saint Esprit

Ce bijou qui cumule la fois des symboles chrtiens et populaires tait particulirement appci dans la rgion. La plupart des familles de la valle de la Sianne possdant un tel bijou le tiennent par transmission depuis le dernier quart du 19me sicle. Il fait partie de l’hritage familial et reprsente un fort caractre sentimental.


Le Saint Esprit est un bijou ancien particulirement apprci en Auvergne.Et il n’est pas rare de le trouver conserv prcieusement chez certaines familles dans notre valle depuis plus de 100 ans. Cette petite orfvrerie au dpart litiste s’est en effet dmocratise au milieu du 19me sicle quand les orfvres l’ont rendu accessible un plus grand nombre de familles. Pour cela, ils ont remplac les pierres prcieuses par des pierres locales aux belles couleurs.Et des pierres lies au terroir, l’Auvergne n’en manque pas.
En contemplant ces bijoux, on se rend compte qu’ils n’ont rien envier aux Saint Esprits obtenus pas les grandes familles et la noblesse d’hier.

La plupart des familles de la valle de la Sianne possdant un tel bijou le tiennent par transmission depuis le dernier quart du 19me sicle. Il fait partie de l’hritage familial et reprsente un fort caractre sentimental.
Certes, ces bijoux ont voyag et voyageront encore au gr des mariages et des successions. Mme si les jeunes gnrations sont moins attaches cet emblme qui cumule des symboles chrtiens et populaires, force est parier qu’il reprsentera un intrt une fois la jeunesse passe.

Jean Claude Roc qui a publi dans la revue Cantal Patrimoine une tude sur le bijou, explique sa particularit. « En Auvergne, ce bijou se prsente sous la forme d’une croix constitue de chatons ovales et piriformes souds entre eux directement ou par l’intermdiaire d’une petite entretoise. Les chatons de la branche horizontale sont dots de petites ailes symbolisant dans la religion catholique la colombe du Saint Esprit, ailes dployes fonant vers la terre. Le chaton infrieur, de par sa forme, reprsente la tte de la colombe…Le Saint Esprit s’achve par trois pendeloques en forme de poire ou de gourde de plerin symbolisant les larmes du Christ.. » Ce bijou peut tre port au raz du cou ou suspendu une chane en or. (Cantal Patrimoine N°14, Juillet 2008).

Ce bijou singulier li au terroir le place sans hsitation dans le domaine du patrimoine. Selon les spcialistes de la question, on trouve le Saint-Esprit depuis la fin du 17me sicle en Auvergne, surtout depuis le 1er Empire et sous la Restauration. Il tait trs en vogue notamment dans le Cantal et la Haute-Loire.
De par sa situation, la valle de la Sianne a donc bnfici des courants commerciaux notamment entre ces deux dpartements. Les styles propres aux orfvres du Puy, de Brioude, de Saint-Flour, de Murat, d’Aurillac ou de Clermont-Ferrand ont naturellement essaim dans les familles de la valle.

Quelques caractristiques du Saint Esprit selon son lieu de fabrication

Suivant le lieu de fabrication, le Saint Esprit comporte des caractristiques propres qui permettent leur identification, indpendamment des ventuels poinons.

- Saint-Esprit du Puy-en-Velay : la colombe est stylise, le bijou comprend des grenats vritables ou des imitations. Il est surmont de 4 chatons en chute qui eux-mmes sont prolongs par une petite rose (motif en roue).

- Saint-Esprit d’Aurillac : comprend un chaton au centre ou une couronne. Des pierres garnissent le corps de la colombe. La pice est revtue d’un mail blanc ponctu de points le plus souvent vert et jaune.
D’autres signes sont parfois reconnaissables. Trois pierres au dpart de l’attache, plusieurs chatons mobiles surmontent la colombe. La pice est termine par trois pendeloques en forme de poire avec des pierres de la mme espce que le corps gnral du bijou.

- Saint Esprit de Brioude : il comporte en chute deux ou trois chatons d’or placs au dessus de la colombe, elle-mme forme de gros chatons. Les branches de la croix sont releves latralement et portent des rudiments d’ailes. Les pendeloques en gourde sont gnralement stris.

- Saint Esprit de Clermont-Ferrand : au centre figure une couronne de chatons. Des grelots en forme de gourde sont pendus l’extrmit et symbolisent les ailes et la tte de la colombe. Le bijou comprend souvent des pierres d’un bleu clair.

Source : Orfvrerie en Haute-Auvergne, art sacr-art profane



PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivire

Cascades : la magie de l’eau

Mmoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la valle de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages gu

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXme sicle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins rservoir

Les moulins de communauts villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les biefs sur la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Czallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des lgendes

La faune

La flore

Sites d’intrt europen

Le paysage de la valle de la Sianne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activits

La production du miel

Les charbonnires

Chenevrires

L’estive sur le Czallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activits traditionnelles

Les Palhs

Le ferrage des animaux

Les fours chaux

L’levage du mouton

La vie scolaire

Le travail agricole

Les prs-vergers

Le portage

Les activits itinrantes

La vie dans la maison traditionnelle

Le Bti

Les maisons de berger

Les abris colombins

Les fermes traditionnelles

Les chteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’coles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bti ancien

Les fours pain communaux

Burons du Czallier oriental

Les petits btiments d’levage

Les toitures du Cantal

Les murets en pierre sche

Les sols en pierre

Les fours pain privatifs

Le Sacr

La Rsistance

Les glises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les croix

Plerinage Notre-Dame de Laurie

Les vitraux

Les Tumulus

Les cimetires

Les monuments aux morts

La statuaire

Les bannires
de procession

Plerinage
Saint-Jacques
du Bru

Les oratoires

Les vtements liturgiques

L’imagerie mdivale religieuse