• MAGIE DE L’EAU

    Les cascades de la valle de la Sianne

    Les cascades de la valle de la Sianne mettent en scne le patrimoine naturel de la magie de l’eau. Notre territoire offre de surprenantes cascades qui ponctuent le cours de la Sianne et de (...)

  • RENDEZ-VOUS

    Retrouvez-nous la fte de l’Estive 2019

    Notre association sera prsente cette grande fte de la transhumance les 24 et 25 mai avec l’exposition "Estives et burons du Czallier".

  • COPTASA

    La grande valeur fourragre des estives du Czallier

    La gestion fourragre est particulirement suivie sur l’unit pastorale de Pradiers car les diffrentes pelouses de la zone n’offrent pas le mme potentiel fourrager. Trois types de (...)

  • SAVOIR FAIRE

    Le "travail ferrer"

    L’entrave ou le ferradou comme on l’appelle en Haute-Auvergne permettait aux paysans selon une technique largement prouve, de ferrer une bte en toute (...)

  • MOMENTS DE LA VIE D’AVANT

    La photographie familiale

    Les photographies anciennes constituent un riche patrimoine qui mrite conservation et valorisation car au-del de leur intrt pour la mmoire, les clichs anciens familiaux reprsentent (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2019

    Rapport d’activits 2018

    Fidle sa passion pour son territoire notre association a mis en œuvre tout au long de l’anne 2018 des initiatives pour mettre en avant les particularits culturelles et sociales (...)

  • UNE DATE A RETENIR

    Notre Assemble Gnrale le 24 mai

    Comme chaque anne, en fait un peu plus tard que d’habitude, tous les adhrents-es de l’association sont invits participer l’Assemble Gnrale le vendredi 24 mai la (...)

  • APPEL AUX DONS

    Participez la restauration de deux statues de l’glise de Lussaud : encore un effort !

    Chacun peut tre acteur de la sauvegarde du patrimoine de proximit en participant au financement participatif de restauration de deux statues de l’glise du village de Lussaud (Laurie, (...)

  • 2019

    Bonne anne pour notre patrimoine

    Le Conseil d’Administration de l’Association Czallier valle de la Sianne souhaite une bonne anne de dcouverte du patrimoine tous ses adhrents-es et tous ceux qui apprcient (...)

  • LE TEMPS DES RENDEZ-VOUS RELIGIEUX

    Des pratiques traditionnelles collectives

    Les messes chaque dimanche, les crmonies et ftes ritualises, les processions... dans un espace christianis depuis des sicles ces rassemblements affirmaient une identit collective des (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

SAVOIR FAIRE

Le "travail ferrer"

L’entrave ou le ferradou comme on l’appelle en Haute-Auvergne permettait aux paysans selon une technique largement prouve, de ferrer une bte en toute scurit.

Cet lment de la ferme typique de la vie rurale en Auvergne est toujours install prs des btiments agricoles o sur le couderc des villages.
Le « ferradou » ou "l’entrave" est constitu d’un cadre en bois trs robuste dans lequel le boeuf tait entrav l’aide de sangles autrefois en chanvre tress actionnes par deux rouleaux. Il tait lgrement soulev par deux ventrires. Les cornes de l’animal taient attaches une ttire en bois ou en fer.

Ce petit dispositif tait d’une grande utilit alors que la traction animale tait le seul moyen de se dplacer pour aller la foire, au march Massiac, Blesle ou Allanche, pour tirer les charrettes et les charrues. Le ferrage des chevaux, des vaches, des boeufs, des nes et des mulets exigeait qu’ils soient fermement maintenus immobiles L’usage du "travail" tait essentiellement pour le ferrage des boeufs ou les vaches car ces animaux ne se tiennent pas debout sur trois pattes contrairement aux chevaux. L’immobilisation tait par ailleurs indispensable pour la scurit des paysans car le boeuf est l’animal se prtant le moins facilement au ferrage.

Une structure adapte

Pour protger le « travail » on le couvrait d’un toit deux pans. Il fut d’abord en chaume ou en planche, puis en ardoise et plus rcemment en tle galvanise.
L « travail » ferrer est encore massivement en place dans de nombreuses fermes malgr qu’il ne sert plus. La force motrice des animaux pour les travaux agricoles est depuis plus d’un demi sicle remplace par le tracteur.