• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2020 (Reporte/confinement)

    Rapport d’activits 2019

    Notre association a continu en 2019 mettre en œuvre de nombreuses initiatives en revisitant les diffrents patrimoines des sept communes de notre territoire d’intervention. (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

    L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera  (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Le maquis au hameau du Bouchet (1944)

    ll y avait plusieurs maquis dans la valle de la Sianne, un territoire assez l’cart des grands axes de communication et peu surveill par les allemands : Chanet sur la commune de Feydit, (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    Le reliquaire-monstrance de saint Julien

    La petite chapelle de saint Julien de Chanet qui date de l’an 924 possdait un mobilier et des objets du culte d’une grande valeur et d’un intrt patrimonial incontestable. Ne (...)

  • CHAPELLE DU BRU (CHARMENSAC)

    Le reliquaire de saint Jacques

    Depuis plusieurs sicles lors du plerinage le 25 juillet, jour de la saint Jacques, aprs la procession qui s’organisait dans le village autour de la statue de saint Jacques le Vieux, (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

La croix processionnelle de Chanet

Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de l’orfvrerie sanfloraine de la fin du Moyen-Age. Elle est dsormais conserve dans le trsor de l’glise saint Jean- Baptiste d’Allanche. Elle est classe au objets historiques depuis 1965.

La croix processionnelle qui mesure 28 cm de haut sur 20 cm de large se compose, selon la technique habituelle, d’une me de bois sur laquelle sont fixes des lames d’argent repousses et des motifs repousss, estamps et cisels. L’oeuvre beaucoup souffert avant qu’elle ne soit redcouverte dans les gravats de l’glise abandonne dans les annes 1960.

Les deux poinons prsents sur l’avers et le revers de la croix attestent de son poque de cration. Un poinon rectangulaire plac derrire l’aurole du Christ reprsente le seing une fleur de lys assise sur un S, une marque de Saint Flour en excution des lettres patentes de Jean de Berry du 7 aot 1378. Un autre poinon rectangulaire horizontal est lui plac au revers de la croix entre les pattes de l’agneau avec les initiales gothiques LD, un matre orfvre non identifi ce jour.

L’iconographie de la croix est sans surprise pour un tel objet de culte catholique. Sur l’avers, le Christ est au centre, entre la Vierge et saint Jean l’Evangliste. Au carr de la croise, figure une croix de Malte sur fond grav, comme sur le nimbe du Christ. Au revers, la croise l’on peut voir l’Agneau mystique et une inscription latine « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlve les pchs du monde », un texte liturgique de la messe. 

Des quatre motifs des vanglistes qui selon l’usage frquent ornaient les bras de la croix, trois seulement subsistent. En haut, l’aigle tient des pattes et du bec la banderole sur laquelle se lit ’ S IEHAN. Dans la partie infrieure, le personnage ail et aurol revtu d’une longue robe aux plis casss, porte deux mains un phylactre avec son nom : S MATIEV. Sur la traverse de gauche, le boeuf aux larges ailes courbe sa tte aurole et foule des pattes la banderole qui porte son nom : S LVC. Le motif qui reprsentait le lion de saint Marc disparu. Les attitudes sont naturelles et vivantes, l’orfvre du XVme sicle a su illustrer d’troites surfaces avec un certain art.

La croix de Chanet beaucoup souffert, mais elle rvle une belle composition dans laquelle l’argent est abondamment utilis pour les motifs dcoratifs et les diffrents personnages..

Sources : Abel Beaufrre, Revue de la Haute-Auvergne (1964). Catalogue de l’exposition Les Majests du Cantal (1992)