• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • AU VILLAGE DE LUSSAUD

    Confrence sur la statuaire religieuse du Cantal avec Pascale Moulier

    Jeudi 23 juillet, 15h l’’occasion du retour glise de Lussaud (commune de Laurie) des statues de Sainte Madeleine et de la Vierge de l’immacule conception aprs (...)

  • LES ECLATS DU CEZALLIER

    4 expositions pour oublier le confinement

    Dans la valle de la Sianne et ses abords, prenez le temps de visiter librement quatre expositions qui mettent en valeur le Czallier, la diversit de son patrimoine et le talent de ses artistes (...)

  • PARTENARIAT

    L ducation au patrimoine :
    pourquoi pas avec notre association ?

    Dans le cadre des plans acadmiques du patrimoine, l’Association Czallier valle de la Sianne peut apporter son concours des dispositifs afin de contribuer l’ducation au (...)

  • BENEVOLAT

    Participez des fouilles archologiques en septembre

    Deux sites archologiques proches de la valle de la Sianne vont faire l’objet de nouvelles prospections archologiques durant le mois de septembre. Les fouilles sont ouvertes aux (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2020 (Reporte/confinement)

    Rapport d’activits 2019

    Notre association a continu en 2019 mettre en œuvre de nombreuses initiatives en revisitant les diffrents patrimoines des sept communes de notre territoire d’intervention. (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

AURIAC-L’EGLISE

Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera l’attaque d’une colonne Allemande. Un opration avec des morts notamment son chef le Marchal des Logis Gaston Thomassin et le jeune Rsistant Alphonse Florin. Un pisode de la Rsistance qui a marqu la population.

Quand les ordres arrivaient au maquis du Bouchet par tlphone ou par estafette des hommes partaient par petits groupes pour des missions dans la rgion. L’une d’elle a marqu tous les esprits. Le 7 aot 1944 une quinzaine d’hommes quitte le Bouchet sous les ordres de Gaston Thomassin pour mettre en place une embuscade en face du village d’Aubeyrat, au sud de Brugeille, prs de Lanau sur la route nationale 9 afin d’arrter une colonne allemande qui, d’aprs les informations reues avait quitt Clermont-Ferrand pour se diriger vers Saint-Flour. Il s’agissait d’un convoi de 28 vhicules et d’un engin blind

Jean Mouillaud qui participait l’embuscade raconte : « La colonne allemande se prsente vers 13h. Aussitt les Rsistants ouvrent le feu sur les premiers camions que les soldats cherchent fuir. Il sont dcims par un feu prcis bout portant. Mais les lments du gros de la colonne Allemande mettent pied terre et amorcent une manoeuvre d’encerclement. Pendant une heure environ le petit dtachement du Bouchet, manoeuvrant habilement en retraite, tient tte des forces ennemies values 200 300 hommes. Aprs un dcrochage difficile le marchal des logis Gaston Thomassin, qui refuse de se replier et continue tirer au fusil mitrailleur sur les allemands, est grivement bless la jambe et fait prisonnier. Emmen Saint Flour, il sera fusill au Pont-de-Fraissinet en compagnie d’autres Rsistants. Une stle en bord de route rappelle leur sacrifice.

Le reste du dtachement poursuivi par les Allemands russit se dgager et rejoindre les lignes au bout de 24h. Les pertes de la colonne ennemi, d’aprs les dclarations faites par les soldats allemands eux-mmes s’lvrent environ 40 hommes tus ou blesss dont plusieurs officiers.

Fin tragique du jeune Maquisard Alphonse Florin

Quelques heures aprs le dpart du groupe du Bouchet le capitaine Mourrieras demanda un volontaire pour porter un ordre de mission Gaston Thomassin. Le jeune Alphonse Florin arriv au maquis seulement depuis la veille sollicita la mission bien que ne connaissant pas le secteur. Il quitta le Bouchet vlo pour rejoindre le groupe de maquisards sur le plateau au dessus de Lanau. Il ne pris pas la bonne route vers Espalem et s’engagea sur la RN9 o il se trouva face face avec une partie de la colonne Allemande qui venait d’tre attaque par les hommes du maquis du Bouchet. Essayant de s’enfuit par la cte il sera abattu sauvagement. Il avait 24 ans.

Ses obsques eurent lieu l’glise Saint-Nicolas d’Auriac en prsence d’une foule nombreuse qui accompagna sa dpouille jusqu’au cimetire. Il fut inhum provisoirement dans un caveau vide avant d’tre transfr quelques mois plus tard dans le caveau familial Clermont-Ferrand.

Avant de quitter le Bouchet un petit groupe arm participa au maintien de l’ordre Saint-Flour. Tous les maquisards du 4me escadron des Dragons quittrent le Bouchet fin aot 1944 pour rejoindre le 8me dragon et participer la libration des villes de Digoin, d’Autun, Paray-le Monial, puis dans les Vosges et jusqu’en Allemagne o l’armistice le 8 mai 1945 le trouva la frontire autrichienne.

Sources Michel Tissidre : Plaquette « Les jeunes d’Auriac-l’Eglise au maquis »