• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • EGLISE DE LAURIE

    La Vierge de Gloire

    Expose dans l’glise de l’Assomption le visiteur remarque invitablement cette statue de la Vierge en bois polychrome du XVIIme sicle appele Notre-Dame de (...)

  • MOLEDES

    L’glise saint Lger : 2003-2006, restaurations d’envergure (2)

    L’glise saint Lger de Moldes a bnfici durant trois ans d’importants travaux de restauration sous la direction des Monuments historiques. Le rsultat est particulirement (...)

  • CHARMENSAC

    L’glise saint Laurent : les restaurations de 2007 (2)

    Dgrade par le temps et l’humidit, l’glise saint Laurent avait besoin de srieux travaux de rnovation qui ont t effectus de 2002 2007. Pour un beau (...)

  • ANIMATIONS ET CONFERENCE

    Pour tout connatre de l’crevisse pattes blanches prsente dans la Sianne

    Le Sigal propose durant deux mois une opration de dcouverte et de protection de l’crevisse pattes blanches, crustac emblmatique des cours du bassin versant de l’Alagnon et en (...)

  • CHARMENSAC

    La grotte du Cuze

    Comme sous la patte d’un gant, la curieuse grotte du Cuze (Charmensac) ouvre l’accs aux mystres de l’re du volcanisme en Auvergne. Nous avons sur ce site impressionnant la (...)

  • ORFEVRERIE AUVERGNATE

    Le pendentif Saint-Esprit

    Ce bijou qui cumule la fois des symboles chrtiens et populaires tait particulirement appci dans la rgion. La plupart des familles de la valle de la Sianne possdant un tel bijou le (...)

  • ECOLOGIE

    La passe aux saumons de Ferrire-Bas

    Dans le cadre du Contrat Territorial Alagnon les barrages sur la Sianne sont progressivement amnags pour permettre le passage des poissons. Exemple le plus rcent au lieu-dit Ferrire-Bas o (...)

  • RANGEMENT SPECIFIQUE

    L’armoire-coffre

    L’armoire-coffre est un ancien type de meuble de facture modeste devenu trs rare qui trouve ses origines dans l’ancestral coffre. Deux types de ce meuble emblmatique de nos (...)

  • MANGER EN COMMUN

    Le banc Cantalien de la table tourtire

    La table Cantalienne tait encadre traditionnellement par deux longs bancs de bois sans dossier. Indissociable de la table de ferme, ils ont t remplacs par des chaises en paille ds lors que (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

MOLEDES

L’glise saint Lger : 2003-2006, restaurations d’envergure (2)

L’glise saint Lger de Moldes a bnfici durant trois ans d’importants travaux de restauration sous la direction des Monuments historiques. Le rsultat est particulirement saisissant. La restauration de l’intrieur de l’glise lui a redonn son clat d’antan.

Inscrite l’inventaire supplmentaire des Monuments Historiques le 9 juin 1992, l’glise romane Saint-Lger, agrandie au XVIme et au XIXme sicle, avait un besoin urgent de travaux pour assurer son avenir. Elle a retrouv son clat d’antan aprs trois annes d’importants travaux l’intrieur comme l’extrieur.

Les rparations ont concern le dgagement et la mise en valeur des dcors peints anciens, la remise en tat du mobilier, des vitraux et de l’lectricit et de l’installation d’un systme de chauffage lectrique.

Conjointement ces travaux, la restauration totale du retable et des statues polychromes des XVIIme et XVIIIme sicles pu tre ralise.

C’est ainsi que le retable de la crucifixion a retrouv ses couleurs d’origine et sa toile peinte centrale. Il avait t mutil la fin du 19me sicle par le percement d’une baie ayant eu pour consquence l’enlvement de la peinture centrale.

Cette peinture du "calvaire" a t providentiellement retrouve cache derrire l’escalier de la tribune. Restaure elle aussi, elle a repris sa place au milieu du retable dsormais complet, et redonnant tout son sens cette oeuvre populaire du 17me sicle.

Restaurations extrieures

L’escalier extrieur du clocher a t reconstruit avec la mise en place d’une tanchit et d’une scurit pour l’accs au clocher et ses cloches. Les abats-son et le beffroi des cloches ont galement bnfici d’une restauration.

Le montant des travaux pour le gros oeuvre s’est finalement lev 255 710 euros et celui du mobilier 76 005 euros. Le financement s’est rparti entre l’’Etat, la Rgion, le Dpartement et la commune et l’aide de la Rserve parlementaire de monsieur Alain Marleix, dput.