• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • EGLISE DE LAURIE

    La Vierge de Gloire

    Expose dans l’glise de l’Assomption le visiteur remarque invitablement cette statue de la Vierge en bois polychrome du XVIIme sicle appele Notre-Dame de (...)

  • MOLEDES

    L’glise saint Lger : 2003-2006, restaurations d’envergure (2)

    L’glise saint Lger de Moldes a bnfici durant trois ans d’importants travaux de restauration sous la direction des Monuments historiques. Le rsultat est particulirement (...)

  • CHARMENSAC

    L’glise saint Laurent : les restaurations de 2007 (2)

    Dgrade par le temps et l’humidit, l’glise saint Laurent avait besoin de srieux travaux de rnovation qui ont t effectus de 2002 2007. Pour un beau (...)

  • ANIMATIONS ET CONFERENCE

    Pour tout connatre de l’crevisse pattes blanches prsente dans la Sianne

    Le Sigal propose durant deux mois une opration de dcouverte et de protection de l’crevisse pattes blanches, crustac emblmatique des cours du bassin versant de l’Alagnon et en (...)

  • CHARMENSAC

    La grotte du Cuze

    Comme sous la patte d’un gant, la curieuse grotte du Cuze (Charmensac) ouvre l’accs aux mystres de l’re du volcanisme en Auvergne. Nous avons sur ce site impressionnant la (...)

  • ORFEVRERIE AUVERGNATE

    Le pendentif Saint-Esprit

    Ce bijou qui cumule la fois des symboles chrtiens et populaires tait particulirement appci dans la rgion. La plupart des familles de la valle de la Sianne possdant un tel bijou le (...)

  • ECOLOGIE

    La passe aux saumons de Ferrire-Bas

    Dans le cadre du Contrat Territorial Alagnon les barrages sur la Sianne sont progressivement amnags pour permettre le passage des poissons. Exemple le plus rcent au lieu-dit Ferrire-Bas o (...)

  • RANGEMENT SPECIFIQUE

    L’armoire-coffre

    L’armoire-coffre est un ancien type de meuble de facture modeste devenu trs rare qui trouve ses origines dans l’ancestral coffre. Deux types de ce meuble emblmatique de nos (...)

  • MANGER EN COMMUN

    Le banc Cantalien de la table tourtire

    La table Cantalienne tait encadre traditionnellement par deux longs bancs de bois sans dossier. Indissociable de la table de ferme, ils ont t remplacs par des chaises en paille ds lors que (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

S’ECLAIRER

Du feu de l’tre l’lectricit

Pendant trs longtemps les anciens se contentaient des flammes de l’tre du cantou pour clairer la salle commune, autant dire une faible lueur plus on s’loignait de la chemine. Aprs la Rvolution on commena utiliser rgulirement des chandelles de cire et les lampes huile de colza ou de noix avant la grande volution de l’lectricit au 20me sicle.

 

C’est autour du cantou que la famille se runissait autrefois pour les veilles, pour travailler et se distraire la nuit tombe, mais aussi pour conomiser chaleur et lumire.

Pour clairer la maison on disposait de petits objets traditionnels avec de l’huile utiliss le moins longtemps possible par souci d’conomie. Dans les chambres on prfrait le bougeoir gnralement pos sur la table de nuit, mais pour le bref moment du coucher seulement.

Vers les annes 1870 on employa de nouveaux carburants, l’essence et le ptrole, en adaptant les lampes huile avant que n’apparaissent des modles spcialement conus pour l’clairage dont la flamme tait enferme dans un long verre pour faciliter le tirage et assurer une plus grande scurit, la lampe ptrole.

La grande volution de l’clairage viendra dans nos campagnes avant la seconde guerre mondiale avec l’lectricit, souvent une seule ampoule dans la salle commune. Mais quel changement pour les modes de vie ! L’lectricit arrivera progressivement tous les hameaux partir de 1946 avec la cration de la Socit Nationale d’Electricit de France.

Les anciennes lampes sont encore trs nombreuses dans les habitats anciens. Seuls les bougeoirs reprennent occasionnellement du service pendant les coupures d’lectricit.

Petit clairage huile avec le calelh

Souvent encore accroch prs du cantou dans les intrieurs anciens, la lampe huile, le calelh, a durablement marqu les mmoires car cet objet a particip l’amlioration de l’clairage dans la salle commune.

Le calelh, en laiton ou en fer forg, le plus souvent un simple godet recueillant l’huile, est prolong par une tige pour le pendre un clou au mur ou une poutre. La mche de chanvre ou de coton baignait dans l’huile pour la brler lentement. Une fois allum le calelh produisait une clart un peu plus forte qu’une simple bougie.

Huile, cire, essence, ptrole

Pour le soins du btail dans l’table on emportait une lanterne carre en fer et ferme par du verre dans laquelle brlait une bougie l’abri des intempries.

A la fin du 19me sicle, arrive la lampe tempte, lampe ptrole mobile dont la flamme tait enfin protge du vent. Elle sera la lampe utilitaire la plus utilise par les paysans jusqu’ l’avnement de l’lectricit, notamment dans les tables pour la traite des vaches.