Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • ENFANCE

    Le temps de l’cole

    Toutes les communes possdaient leur cole publique et parfois jusque dans les hameaux loigns du bourg. Jusque dans les annes 1960 la population en ge scolaire tait importante dans le (...)

  • RENCONTRE D’AUTOMNE

    Atelier danses traditionnelles Laurie mercredi 31 octobre

    Dernire animation de l’association avant l’hiver, venez passer une aprs-midi conviviale l’atelier danses traditionnelles la salle communale de (...)

  • CONCERT A AURIAC-L’EGLISE

    Le trio de jazz manouche dcouvrir !

    Dans la cadre des rencontres occitanes et la foire des palhs, Auriac-l’Eglise accueille le groupe Savignoni Trio jeudi 25 octobre pour un concert jazz manouche qui rencontre toujours un (...)

  • TEMOIGNAGE

    Czallier, le vieux pays oubli

    L’crivain Pierre Jourde qui a des attaches familiales Lussaud (Laurie) au bord du Czallier raconte avec talent l’Auvergne des humbles choses l’occasion de (...)

  • RECETTE AUVERGNATE

    POUNTI

    Le pounti est une recette trs ancienne du Cantal et de l’Aveyron. C’est un plat qui se mange froid ou tide. Il est toujours trs appci dans le (...)

  • LE TEMPS DE L’ECOLE

    La photo de classe tmoin de l’enfance

    La photo de classe restitue des souvenirs pour toutes les gnrations et l’occasion de se rappeler les noms des autres enfants du village, du matre ou de la matresse...Avec les (...)

  • LE TEMPS DES BIDONS DE LAIT

    Avec l’ne en route vers la laiterie

    C’est l’tablissement des premires laiteries dans le Czallier ds la fin du 19me sicle qui a incit les petites fermes se pourvoir d’un ne. A la belle saison, comme la (...)

  • BON POUR LE SERVICE

    La "classe" et le rituel des conscrits

    Les jeunes hommes ayant atteint 20 ans dans l’anne coule devaient se faire recenser la mairie. Au printemps suivant ils taient convoqus au chef-lieu de Canton (Massiac ou Allanche) (...)

  • AU PACAGE

    Le temps du gardiennage des troupeaux

    C’est la course l’herbe qui guidait le berger pour conduire son troupeau d’un pacage un autre notamment aux abords des estives prs des Brches de Giniol, sur le plateau de (...)

  • TRAVAIL SOLIDAIRE ENTRE VOISINS

    Le jour de la batteuse

    Le jour de la prsence de la batteuse la ferme tait l’un des moments importants des travaux agricoles d’t qui demandait beaucoup de bras. Cela donnait lieu un travail solidaire (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

ECAILLE OU OGIVE

Avec l’ardoise, le bti a chang (2)

Au 19me sicle la toiture en ardoise a conquis tous les types de btiments paysans, bourgeois, religieux. Une cohabitation plus que centenaire qui perdure encore pour les fermes, les granges, les fours pains, les glises ou encore les mairies avec deux formes : l’ardoise en ogive o caille.

La forme et le mode de pose de l’ardoise en ogive ou caille s’inspirent trs largement de ceux de la lauze de schiste, courante dans le Cantal. D’abord fixe la cheville bois puis au clou forg elle a en fait progressivement remplace les anciennes couvertures en lauze comme le laisse encore paratre certaines toitures mixtes.

.

Ardoises de rive

Les rives latrales sur ardoise en ogive de toit sont fragiles, on plaait donc des ardoises plus larges dans le but d’loigner l’eau. Ces pices de rives appeles moraines taient cloutes gnreusement. Les ardoises de rive sont toujours trs grandes et rectangulaire.


.

Le ftage

Le fatage d’une toiture en ardoise et les artes taient traits avec des tuiles creuses scelles mais le plus souvent avec du zinc.

.

Caractristiques des toitures en ardoise

Dure de vie : 70 ans 300 en fonction de la qualit du gisement, le type d’extraction, l’paisseur, le type de pose (clou ou crochet), le pureau (partie visible de l’ardoise), l’entretien.

Couleur : gris fonc, allant du gris neutre au gris bleut.

La dcoupe : les blocs sont dcoups en blocs en respectant le bon sens qui correspond la direction selon laquelle la roche plisse. Cel donne le sens de la longueur de la future ardoise.

Le fendage : consiste diviser les blocs dans l’paisseur en dsolidarisant les feuillets de la roche l’aide d’un marteau et d’un burin, c’est le rebillage.

La taille : consiste donner l’ardoise sa forme dfinitive. Avec un taillant, le cliveur transforme les morceaux de schiste en feuille d’ardoise et leur donne la forme ronde, ogivale ou carre. Il la perce pour pouvoir la fixer sur un toit. Cette dcoupe finale tait autrefois toujours faite la main, exigeant une grande prcision, une longue exprience et un oeil prcis.

La pose : elle s’effectue avec une pente pouvant aller jusqu’ la verticale

Les outils de l’ardoisier-couvreur

Traditionnellement, les couvreurs d’ardoise travaillent avec peu de matriel et d’outils :
L’enclume : sorte de T en fer dont la branche d’querre se termine en point aigu, on l’enfonce dans le voligeage pour l’utiliser.

Le tranchant : sert couper l’ardoise et lui donner la forme voulue sur le toit.

Le marteau : appel assette, outil de base de taille sur le toit. D’un ct il a une tte pour enfoncer les clous, de l’autre une pointe pour prparer les trous dans l’ardoise sans la casser.

La table : sert appuyer l’ardoise et la poser pendant la confection des trous ou la taille avec le marteau.

Le tire-clous : lame de fer mince recourbe l’une de ses extrmits et munie de dents sur les cts. Permet de passer sous la tte des clous et de les arracher sans dtriorer l’ardoise.

A l’aide des trois types d’ardoises, en caille, en ogive et carre, le couvreur cre un vrai dcor (Vze)