• BATI TRADITIONNEL

    Toitures du Czallier cantalien

    Les toitures des constructions du Cantal racontent la fois la tradition, le climat et les caractristiques gologiques et gographiques du territoire. A dcouvrir toutes les originalits de ce (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2020 (Reporte/confinement)

    Rapport d’activits 2019

    Notre association a continu en 2019 mettre en œuvre de nombreuses initiatives en revisitant les diffrents patrimoines des sept communes de notre territoire d’intervention. (...)

  • SUC DE LERMU

    Des fouilles rvlent des occupations humaines (2)

    Une opration de fouilles archologiques conduite en 2016 sur le sites du Suc de Lermu qui domine la valle de la Sianne a permis de mettre jour quatre occupations humaines dont la plus (...)

  • CHARMENSAC

    La Vierge de La Pironne

    La statuette de petite taille dite Vierge de La Pironne serait lie une simple source couverte au lieu-dit La Pironne, un village-ferme situ sur le plateau basaltique du Bru non loin du (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    La croix processionnelle de Chanet

    Parmi les objets que possdait la vieille glise de saint Julien de Chanet, la croix processionnelle date du XVme sicle est d’un grand intrt car est l’un des rares tmoignages de (...)

  • MOLEDES

    Le maquis-relais du buron de Margemont

    Le buron de Margemont situ 1279 mtres d’altitude dans le Czallier sur la commune de Moldes fut durant quelques mois en 1944 un maquis-relais choisis par les Rsistants de Massiac la (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Prilleuse mission du maquis du Bouchet sur la RN9 (1944)

    L’un des trois maquis du 8me de Dragon s’est install en 1944 au hameau du Bouchet. L’une de ses missions de surveillance de la RN 9 Lempdes-Massiac) consistera  (...)

  • AURIAC-L’EGLISE

    Le maquis au hameau du Bouchet (1944)

    ll y avait plusieurs maquis dans la valle de la Sianne, un territoire assez l’cart des grands axes de communication et peu surveill par les allemands : Chanet sur la commune de Feydit, (...)

  • CHAPELLE SAINT JULIEN DE CHANET/ALLANCHE

    Le reliquaire-monstrance de saint Julien

    La petite chapelle de saint Julien de Chanet qui date de l’an 924 possdait un mobilier et des objets du culte d’une grande valeur et d’un intrt patrimonial incontestable. Ne (...)

  • CHAPELLE DU BRU (CHARMENSAC)

    Le reliquaire de saint Jacques

    Depuis plusieurs sicles lors du plerinage le 25 juillet, jour de la saint Jacques, aprs la procession qui s’organisait dans le village autour de la statue de saint Jacques le Vieux, (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

FAIRE SON PAIN

La maie de ferme

La maie ou ptrin fut le mobilier le plus populaire une poque ou la plupart des maisons rurales disposaient d’un four pain privatif dans le cantou ou l’extrieur de l’habitation. Sans four les familles pouvaient utiliser le four communal.

Dans la maie, meuble strictement utilitaire d’une rusticit gnralise et sans dcor dans le Czallier, on ptrissait la pte, faisait lever le pain toutes les deux ou trois semaines.

La maie de Haute-Auvergne tait donc un meuble de service, frustre et de forme classique, la pyramide tronque, gnralement sans aucune dcoration car depuis le 19me sicle elle ne faisait plus partie des meubles de la salle commune. On la plaait dans une pice voisine, soit dans la souillarde, le dbarras ou dans la cave.

La maie, appele aussi ptrin, ptire ou encore coffre boulange , est en fait une simple caisse en sapin, htre, orme ou cerisier qui repose sur quatre pieds. Elle est couverte par un plateau amovible. Elle pouvait conjuguer deux fonctions : meubles ptrir la pte pain ainsi que huche pain pour conserver la fourne.

.

La maie tiroir

Ceraines modles de maie qui taient utiliss en Haute-Auvergne sont un peu plus labors et sont pourvus d’un tiroir en faade, mnag dans la partie infrieure, ce qui en faisait un vritable meuble de service pour ranger des ustensiles divers comme la raclette ptrin qui servait pour ne rien laisser de la pte dans la maie.

Le huche placard

Certaines fermes importantes ayant du personnel avaient besoin de beaucoup de pain. Elles disposaient alors d’un placard huche permettant d’entreposer les tourtes, paillasses, bennetons en paille et clisses de ronce dans lesquelles la pte tait mise lever.