Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • CONFERENCE-DEBAT 7 JUILLET 2018

    Confrence sur les musiciens du Czallier et lancement des 11mes cahiers des Amis du Vieil Allanche

    Dans la salle Maurice Jallenques de la Maison des services Allanche, puis sous le march couvert, l’Association des Amis du Vieil Allanche propose le samedi 7 juillet une (...)

  • ESTIVALES 2018

    L’t arrive : voil le programme de nos animations patrimoniales

    L’Association Czallier valle de la Sianne se mobilise toujours et encore pour valoriser son territoire travers les 18mes Estivales. Des rendez-vous ne pas (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2018

    Rapport d’activits 2017

    En 2017 notre association a poursuivi ses efforts pour mettre en lumire les particularits culturelles et sociales locales.Tous nos objectifs transparaissent dans les initiatives organises tout (...)

  • 24-25-26 MAI 2018

    Retrouvez-nous la fte de l’estive

    Notre association sera prsente durant trois jours cette grande fte de la transhumance avec une animation la Coptasa sur les estives et l’exposition "Estives et burons du (...)

  • VEILLEURS DE PIERRE

    Les ttes humaines

    Parmi le dcor symbolique prsent sur les maisons anciennes, le veilleur de pierre est parmi la reprsentation la plus nigmatique. Son rle est mal connu. Il s’inscrit en tout cas dans la (...)

  • VEZE

    L’habitat fortifi de La Terrisse

    Au sommet du Mont Chastel 1287m d’altitude, sur le territoire de la commune de Vze, on peut dceler trs facilement les traces d’un habitat fortifi qui a perdur selon les (...)

  • TRADITIONS

    Types de chemines sur la maison paysanne (2)

    Pour tre efficace une souche de chemine doit dpasser le fatage d’au moins cinquante centimtres. Dans le Czallier elles peuvent largement dpasser cette hauteur. La souche comporte (...)

  • MULTIFONCTIONS

    L’pi rose des vents (5)

    L’pi rose des vent arbore toujours un axe pourvu d’une croix directionnelle indiquant les quatre points cardinaux. Gnralement mtallique, la girouette rose des vents est constitue (...)

  • EPI POPULAIRE

    La girouette mtallique (4)

    Popularise au 19me sicle l’pi girouette en mtal orne principalement les btisses bourgeoises du dbut du XXme sicle et s’est durant tout le 20me sicle tendu de nombreuses (...)

  • ESTHETISME

    Les pis de fatage mtalliques (3)

    L’pi de fatage en mtal, fer, zinc ou fer blanc, plomb, n’est pas antrieur au 19me sicle. Le socle de cet objet utilitaire comprend une pyramide tronque ou un cube surmont (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

ALCOVE ET LIT-CLOS

Le couchage dans la salle commune

Le fond de la salle commune de la maison paysanne traditionnelle, moins bien claire durant le jour servait la nuit comme lieu de repos en ces temps de cohabitation sous le mme toit de plusieurs gnrations. Cet espace toujours sur le ct du cantou tait occup par une enfilade d’alcves ou des lits-clos en planches nues, ni peintes ni blanchies, adosse au mur face la porte d’entre.

L’introduction du lit-clos en France et son usage dans les rgions montagneuses d’Auvergne se situe dans la premire moiti du 18me sicle et parfois mme au 17me dans les fermes cantaliennes.

Les spcialistes s’accordent faire remonter au 15me sicle l’introduction du lit-clos en Europe. Il serait d’abord apparu en milieu bourgeois avant de gagner les campagnes profondes. Son usage s’est gnralis en Auvergne quelques dcennies avant l’apparition du chemin de fer. On comprend pourquoi les paysans pour qualifier l’enfilade des lits dans les salles communes parlaient de « lits en wagon ».

Le lit qui se trouvait au plus prs du cantou tait rserv au matre de maison. Dans le Cantal autrefois, le recours ce type de lit tait apprciable dans la mesure o le froid ambiant la nuit tait d’autant plus vif qu’on laissait le feu mourir dans le cantou en le recouvrant de cendre aprs la veille par crainte de l’incendie.