Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • TRADITIONS

    Types de chemines sur la maison paysanne (2)

    Pour tre efficace une souche de chemine doit dpasser le fatage d’au moins cinquante centimtres. Dans le Czallier elles peuvent largement dpasser cette hauteur. La souche comporte (...)

  • MULTIFONCTIONS

    L’pi rose des vents (5)

    L’pi rose des vent arbore toujours un axe pourvu d’une croix directionnelle indiquant les quatre points cardinaux. Gnralement mtallique, la girouette rose des vents est constitue (...)

  • EPI POPULAIRE

    La girouette mtallique (4)

    Popularise au 19me sicle l’pi girouette en mtal orne principalement les btisses bourgeoises du dbut du XXme sicle et s’est durant tout le 20me sicle tendu de nombreuses (...)

  • ESTHETISME

    Les pis de fatage mtalliques (3)

    L’pi de fatage en mtal, fer, zinc ou fer blanc, plomb, n’est pas antrieur au 19me sicle. Le socle de cet objet utilitaire comprend une pyramide tronque ou un cube surmont (...)

  • LA POSE

    Les deux modes de fixation de l’ardoise (3)

    Pour bien fixer les ardoises et assurer une bonne tanchit, rsister au vent, protger de la neige, ont t utiliss deux modes de fixations, le clou fixation traditionnelle en Auvergne et le (...)

  • ECAILLE OU OGIVE

    Avec l’ardoise, le bti a chang (2)

    Au 19me sicle la toiture en ardoise a conquis tous les types de btiments paysans, bourgeois, religieux. Une cohabitation plus que centenaire qui perdure encore pour les fermes, les granges, (...)

  • APPARENCE ET FONCTIONNALITE

    La grande harmonie du toit en lauze (2)

    La lauze de schiste, la plus employe dans le nord Cantal, taille en caille ou en ogive, mesure gnralement de 15 60 cm et se distingue facilement sur les toitures par son irrgularit et (...)

  • EN ATTENDANT MIEUX

    Le gent, l’autre toiture vgtale

    Ressource vgtale abondante dans le Massif Central, le gent ne couvrait pas seulement quelques btiments usage d’habitation, il tait aussi employ pour de petits difices ruraux (...)

  • EPOQUE

    Causes de la disparition du chaume dans le Czallier (4)

    Plusieurs facteurs expliquent la disparition progressive de l’utilisation du chaume pour couvrir les habitations paysannes dans le Czallier:nouvelles pratiques agricoles, nouveaux (...)

  • TRACES

    Chaume : le tmoignage prcieux de la photographie (5)

    La photographie offre un tmoignage visuel, dat, des anciens hameaux de la valle de la Sianne. Deux sources sont dsormais prcieuses pour visualiser l’tat du bti au cours du 20me (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

UN ESPACE UTILITAIRE

L’quipement habituel du cantou

L’quipement du cantou refltait la richesse ou la pauvret de la maison. Le fond de la chemine comprend une dalle de pierre dure ou une plaque en fonte sans ornement ou habilement orne. Chenets ou landiers, trpied, pincettes, pelles, boite sel, crmaillre sont disposs l’intrieur de la chemine. Un espace bien organis pour avoir les ustensils porte de main.

La crmaillre
La crmaillre constituait l’lment essentiel de la chemine car elle supportait la marmite soupe, le chaudron rempli d’eau, les jus des confitures... Deux types de crmaillres pouvaient se trouver dans un cantou : l’anneau de chanes ou la tige munie de crochets.
En gnral la crmaillre restait en place quand la famille quittait la maison ou aprs les dcs des anciens, d’o l’expression pour les nouveaux occupants « pendre la crmaillre »


La marmite
Chaque famille possdait une marmite en fonte d’environ 20 litres, pansue et noire qui pouvait contenir un repas complet. En forme de cloche renverse, munie d’une anse et d’un couvercle, elle tait accroche la crmaillre du cantou ou bien pose sur un trpied au milieu des braises de l’tre. 

Chaque famille possdait une marmite en fonte d’environ 20 litres, pansue et noire qui pouvait contenir un repas complet. En forme de cloche renverse, munie d’une anse et d’un couvercle, elle tait accroche la crmaillre du cantou ou bien pose sur un trpied au milieu des braises de l’tre.

Les landiers
Dans le Czallier on utilisait des landiers dont les montants se terminaient par un petit panier en fer forg. La matresse de maison y maintenait au chaud une cuelle de ragot ou un pot de soupe. Par grand froid on y mettait une pierre avec laquelle on se rchauffait les mains lorsqu’on venait du dehors.


Les niches utilitaires
Le cantou possde gnralement plusieurs excavations sur le mur du fond et parfois dans les jambages. L’une assez grande recevait les cendres pour servir d’engrais ou pour la lessive. Encore chaudes, elles permettaient de maintenir au chaud les aliments du repas.
La plus importante niche tait le four pain. Des petites niches servaient entreposer porte de main des objets d’usage courants tels que les torches de rsine, les chaleils, bougies...


Le sige qui a pris le nom de son emplacement permanent
On ne peut pas dcrire l’opulente chemine cantalienne sans le sige du mme nom, le cantou. car il faisait corps avec elle. C’est le sige en bois plein typique du Cantal. Log de chaque ct du foyer il possde un dossier et deux accoudoirs.
Certains cantous mi-coffre mi-sige servaient la conservation du sel au sec prs du feu. D’autres comportent une partie du dossier rabattable formant tablette pour les gens gs.

Le sel au sec dans le cantou

Le sel, substance indispensable l’alimentation et la conservation des viandes possdait son propre mobilier et diffrents objets.
Afin de tenir le sel au sec prs du feu et servir de rserve, le sel pouvait tre plac soit dans une petite boite accroche sur le ct du cantou, soit principalement dans le Cantal dans une chaise sel dit « Sali ». Ce sel tait autrefois uniquement achet sous la forme de gros sel. Il devait donc tre cras avant d’tre consomm indistinctement pour l’usage humain et animal.