Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • ESTIVALES 2017

    Notre exposition 2017 lablise par le Parc des Volcans d’Auvergne

    L’exposition intrieurs anciens de la maison traditionnelle du Czallier" a t lablise au titre du programme de manifestations des 40 ans du Parc des Volcans (...)

  • 11 JUIN 2017 AURIAC-L’EGLISE

    La dferlante s’arrte dans la valle de la Sianne

    La Dferlante s’arrte dans la valle de la Sianne dimanche 11 juin pour une journe dtente ouverte tous ddie la musique, la dcouverte des patrimoines et de (...)

  • FETE DE L’ESTIVE 2017

    Grand succs pour nos initiatives autour des estives et des burons

    Evnement marquant au coeur du Czallier Cantalien, la 26me fte de l’Estive Allanche le samedi 27 mai a attir la foule. Grand succs de notre (...)

  • ALLANCHE 25-27 MAI

    Retrouvez-nous la fte de l’Estive 2017

    Notre association sera prsente cette grande fte de la transhumance avec une soire cinma du patrimoine et l’exposition "Estives et burons du (...)

  • ESTIVALES 2017

    Un programme culturel et patrimonial indit

    L’t approche et avec lui nos 17mes Estivales. L’Association Czallier valle de la Sianne se mobilise une nouvelle fois pour valoriser son territoire. Des rendez-vous ne pas (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2017

    Rapport d’activits 2016

    Durant l’anne 2016 notre association s’est une nouvelle fois associe la vie culturelle de la rgion en mettant en valeur les richesses patrimoniales, les traditions et les (...)

  • ETAT DES LIEUX

    L’abri temporaire d’un pays pierreux

    Pur produit de l’pierrage, les cases en pierres sches se trouvent principalement sur les plateaux volcaniques forms par l’inversion des reliefs. Les sols assez propices aux (...)

  • FERRAGE

    L’entrave des bovins.

    Chaque village ou ferme possdait sont "travail ferrer" les bovins. Le bti maintenait l’animal sur les cts pour viter les coups de pied pendant les soins.

    Le ferrage des animaux (...)

  • HABITAT RUDIMENTAIRE

    Le lit clos mobile du berger

    La technique de fumure des prairies et des ctes par les moutons parqus pendant la nuit loin de la ferme obligeait le berger pratiquer un levage ambulant. Il devait donc coucher prs de son (...)

  • ENERGIE HYDRAULIQUE

    Canaliser la force de l’eau pour les moulins

    La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

ETAT DES LIEUX

L’abri temporaire d’un pays pierreux

Pur produit de l’pierrage, les cases en pierres sches se trouvent principalement sur les plateaux volcaniques forms par l’inversion des reliefs. Les sols assez propices aux cultures ou l’levage devaient toutefois en permanence tre dbarrasss de leurs pierres. Un gros travail effectu par des gnrations de paysans et de bergers.

On observe sur le bassin versant de la Sianne ces petites constructions en grand nombre. L’Association Czallier valle de la Sianne a inventori plus de trente cabanes sur quelques kilomtres carrs.

Ce reprage confirme que c’est essentiellement la configuration du terrain qui a dtermin l’emplacement de la plupart de ces abris vernaculaires. Ainsi, se situent-ils le plus souvent dans des terrains en pente sur la partie haute de la parcelle, l’ouverture gnralement tourne vers l’aval afin que le berger puisse surveiller son troupeau, si possible face au soleil et l’abri des vents.

Certaines des cabanes inventories sont intgre un long mur de clture en pierres sches. Les plus beaux spcimens ne se dcouvrent que par la prsence d’une petite ouverture. Mais la plupart sont isoles sur les parcelles.
Dans notre territoire, l’intrieur des abris est de forme circulaire ou en fer cheval. Cet espace, modeste, pourvu parfois d’un banc de pierre, prsente des dimensions variant entre un mtre et soixante centimtres, avec une hauteur de l’ordre de un mtre trente. On ne pouvait donc pas s’y tenir debout. Ces cabanes ne pouvaient donc servir que d’abri temporaire.
------------
Source : enqute AVCS et l’ouvrage « Maisons paysannes et vie traditionnelle en Auvergne »