Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • FETE DE L’ESTIVE 2017

    Grand succs pour nos initiatives autour des estives et des burons

    Evnement marquant au coeur du Czallier Cantalien, la 26me fte de l’Estive Allanche le samedi 27 mai a attir la foule. Grand succs de notre (...)

  • ALLANCHE 25-27 MAI

    Retrouvez-nous la fte de l’Estive 2017

    Notre association sera prsente cette grande fte de la transhumance avec une soire cinma du patrimoine et l’exposition "Estives et burons du (...)

  • ESTIVALES 2017

    Un programme culturel et patrimonial indit

    L’t approche et avec lui nos 17mes Estivales. L’Association Czallier valle de la Sianne se mobilise une nouvelle fois pour valoriser son territoire. Des rendez-vous ne pas (...)

  • ESTIVALES 2017

    Notre exposition 2017 lablise par le Parc des Volcans d’Auvergne

    L’exposition intrieurs anciens de la maison traditionnelle du Czallier" a t lablise au titre du programme de manifestations des 40 ans du Parc des Volcans (...)

  • ASSEMBLEE GENERALE 2017

    Rapport d’activits 2016

    Durant l’anne 2016 notre association s’est une nouvelle fois associe la vie culturelle de la rgion en mettant en valeur les richesses patrimoniales, les traditions et les (...)

  • ETAT DES LIEUX

    L’abri temporaire d’un pays pierreux

    Pur produit de l’pierrage, les cases en pierres sches se trouvent principalement sur les plateaux volcaniques forms par l’inversion des reliefs. Les sols assez propices aux (...)

  • FERRAGE

    L’entrave des bovins.

    Chaque village ou ferme possdait sont "travail ferrer" les bovins. Le bti maintenait l’animal sur les cts pour viter les coups de pied pendant les soins.

    Le ferrage des animaux (...)

  • HABITAT RUDIMENTAIRE

    Le lit clos mobile du berger

    La technique de fumure des prairies et des ctes par les moutons parqus pendant la nuit loin de la ferme obligeait le berger pratiquer un levage ambulant. Il devait donc coucher prs de son (...)

  • ENERGIE HYDRAULIQUE

    Canaliser la force de l’eau pour les moulins

    La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les (...)

  • ELEVAGES COMPLEMENTAIRES

    Les loges porcs

    Indpendantes ou attenantes au buron ou au vdlat, les loges porcs spares en plusieurs compartiments indpendants taient de vritables petites maisons difies avec soin, toujours bien (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

ENERGIE HYDRAULIQUE

Canaliser la force de l’eau pour les moulins

La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les mcanismes de diffrentes manires selon l’emplacement des btiments, la nature gographique du terrain et le dbit du cours d’eau.

Un petit barrage (pillire) sur la Sianne dirige l’eau vers un bief (moulin Tissidre, Auriac-Bas)

L’amnagement des biefs pour alimenter en eau les moulins ncessitait parfois de gros travaux. Il fallait lever des digues, une chausse sur une distance plus ou moins longue, construire un solide barrage travers les cours d’eau, notamment sur la Sianne.
Certains de ces systmes d’amene de l’eau existent encore aujourd’hui proximit des anciens moulins et certains servent toujours pour l’irrigation des prs.

Elment essentiel pour le fonctionnement du moulin, le bief donnait la vitesse et la force l’eau pour mouvoir une roue ou une meule, alimenter les turbines lectriques. Plus la pente tait faible, plus le barrage sur le cour d’eau tait loign et le bief tirait en longueur. Si l’on voulait avoir un bon rendement au moulin et une force d’eau correcte, le curage rgulier du bief d’amene devait tre effectu chaque anne. Par commodit, il se faisait en priode de moindre activit au moulin.

On peut toujours voir des biefs aux hameaux de La Tour (Vze) de la Croze (Auriac-l’Eglise), prs des moulins hydrauliques d’Auriac-bas.