Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • ENERGIE HYDRAULIQUE

    Canaliser la force de l’eau pour les moulins

    La plupart des moulins taient construits l’cart de la Sianne ou de ses affluents, ils captaient l’eau par un bief d’amont. L’nergie hydraulique mettait en oeuvre les (...)

  • ELEVAGES COMPLEMENTAIRES

    Les loges porcs

    Indpendantes ou attenantes au buron ou au vdlat, les loges porcs spares en plusieurs compartiments indpendants taient de vritables petites maisons difies avec soin, toujours bien (...)

  • SALLE COMMUNE

    Pole et cuisinire remplacent le cantou (4)

    L’arrive du pole la fin du 19me sicle qu’on ne cherchait nullement camoufler pris place dans le cantou ou devant celui-ci. Plus tard il sera supplant par le fourneau et (...)

  • SALLE COMMUNE

    Le cantou, l’espace des vieux (3)

    Au milieu du 19me sicle, avec l’amlioration des conditions de vie des paysans et l’organisation de la salle commune, trs vite va se gnraliser l’habitude de disposer un (...)

  • SALLE COMMUNE

    La tablette du cantou (2)

    L’tre de la maison paysanne du Czallier tait toujours surmont d’une tablette en bois massif gnralement couverte d’un volant de tissu color ou de dentelle. Cet espace (...)

  • SALLE COMMUNE

    Le cantou, le coeur de la maison traditionnelle (1)

    On ne pouvait pas vivre sans feu dans la maison, y compris en t, pour la cuisson des aliments et la production de chaleur l’hiver. Le cantou tait donc le coeur de la vie familiale, (...)

  • MOLEDES

    La tour carre de Colombine : aspects intrieurs (3)

    La tour de Colombine possde quatre niveaux intrieurs. Malgr ses proportions modestes et l’exiguit des pices, la tour tait habite au XIIme sicle, un espace de vie spartiate, (...)

  • MOLEDES

    La motte castrale de Colombine (1)

    La motte de Colombine sur laquelle se dresse encore firement une tour carre en pierre se trouve plus de 1000 mtres d’altitude et domine la valle de la Sianne. La partie ouest (...)

  • PEYRUSSE

    Chteau de Peyrusse-Haut

  • VEZE

    Le chteau des Fortuniers

    Le chteau des Fortuniers non loin du bourg de Vze a compltement disparu depuis plusieurs sicles. Sur son emplacement un oeil exerc peut remarquer encore les traces de son (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

MOLEDES

La motte castrale de Colombine (1)

La motte de Colombine sur laquelle se dresse encore firement une tour carre en pierre se trouve plus de 1000 mtres d’altitude et domine la valle de la Sianne. La partie ouest d’une croupe rocheuse, prs de Moldes, a t utilise pour y tablir une petite fortification et des constructions au XIIme sicle, toutes regroupes sur la motte de plan circulaire.

D’aprs les relevs de terrain de Bruno Phalip (1), la motte de Colombine est protge par un profond foss qui la spare d’un relief rocheux l’est, par un foss et une leve de terre au nord et une pente douce l’ouest. La motte est constitue de terres rapportes contre les escarpements. La roche reste toutefois visible au nord de la motte, prcisment o se trouve la tour qui n’a donc pas de fondations. Un accs est visible l’est.

La motte castrale, expression d’une seigneurerie

Aprs l’an mil, les constructions castrales ont commenc apparatre dans de nombreuses rgions franaises. Elles se sont notamment multiplies en Auvergne. Le type de construction motte est une structure compose d’une butte de terre au sommet de laquelle est construite une tour en bois ou en pierre. La terre provient gnralement du foss qui a t creus autour de la butte pour isoler la motte.

Dans la plupart des cas la tour est de dimensions relativement modestes. Cependant, la hauteur de la tour ajoute celle de la motte donne une visibilit sur les alentours et permet d’tre vue de loin. Elment de dfense, la motte est galement un lment de pouvoir.

Leve de terre et foss toujours bien reprables sur le site de Colombine

1) Bruno Phalip, Matre de confrence, Universit de Clermont-Ferrand, auteur de "Seigneurs et btisseurs en Haute-Auvergne entre le XIe et XV sicle"