Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283 Cézallier: le patrimoine de la vallée de la Sianne en Auvergne (Cantal/Haute-Loire)
  • COUCHOIR RUDIMENTAIRE

    Le lit-clos du vacher

    Le lit des vachers, bergers et valets de ferme tait situ en dehors de la salle commune. C’tait la couchette spcifique de l’homme charg du btail.

    Ce lit-clos est l’un des (...)

  • L’ALCOVE D’ESCALIER

    La couchette du domestique ou d’un enfant

    Frquemment appel le lit du vacher cette couchette rideau a la particularit d’tre encastre dans la monte d’un escalier. Son positionnement peu confortable a dtermin son (...)

  • OUVERTE OU CACHEE

    La couchette en alcve ferm

    On retrouve encore dans les villages du Czallier plusieurs types de couchage en lit ferm dont certains sont encore utiliss aujourd’hui : alcve ou lit-clos placard ferms par une porte (...)

  • PRESERVATION DE L’INTIMITE

    Alcve et lit-clos ferms par des rideaux

    Le lit-clos rideau gnralement trs color avec un bandeau en cantonnire est le lit le plus reprsent dans les anciennes salles communes du.nord Cantal. Les spcialistes parlent de lit-wagon (...)

  • ALCOVE ET LIT-CLOS

    Le couchage dans la salle commune

    Le fond de la salle commune de la maison paysanne traditionnelle, moins bien claire durant le jour servait la nuit comme lieu de repos en ces temps de cohabitation sous le mme toit de (...)

  • L’ESPACE DE L’EAU

    L’ayguire, un dispositif commode et astucieux

    L’ayguire reprsente une extension fonctionnelle autant qu’un lment dcoratif. Seul point d’eau l’intrieur de la maison cet vier gnralement situ sur l’axe (...)

  • PRATIQUE DE LA PROPRETE

    La fontaine-lavabo

    L’usage de la fontaine-lavabo dans le Cantal est systmatique dans la plupart des demeures anciennes depuis la fin du 19me sicle. Place prs de la porte d’entre (au plus proche du (...)

  • UN ESPACE UTILITAIRE

    L’quipement habituel du cantou

    L’quipement du cantou refltait la richesse ou la pauvret de la maison. Le fond de la chemine comprend une dalle de pierre dure ou une plaque en fonte sans ornement ou habilement orne. (...)

  • SALLE COMMUNE

    L’usage du feu dans la maison paysanne

    Le feu tait au centre des activits domestiques et des rites de la communaut paysanne. L’habitation paysanne s’organisait invariablement autour du feu : du cantou au fourneau de (...)

  • ARTS MENAGERS

    La cuisinire bouscule les habitudes

    Le fourneau de cuisine sera remplac au dbut du XXme sicle par la cuisinire qui offrait quelques fonctions nouvelles : un grand four de cuisson, la production d’eau chaude en permanence (...)


Chronologie
A+  A-    Imprimer

1700-1800, 18me sicle

- Le moulin de la Pyronne Conches-Bas sert de point de repre sur la carte de France des clbres frres Cassini.

- 1703
Baptme de la cloche de Saint Nicolas de l’glise d’Auriac. Parrain : Franois de la Vernde, Comte d’Auriac. Marraine : Dame Anglique Dubos, douairire du Comte de la Vernde.

- 1716
Henri-Louis de Chavagnac, seigneur de Chavagnac sur la commune d’Auriac, achte la seigneurerie et le chteau de Blesle.

- 1720
Les seigneurs de Chavagnac (Auriac) obtiennent par lettre patente la runion de leurs seigneureries de Chavagnac, Blesle, Le Bru, et leur rection en marquisat sous le nom de Chavagnac.

- 1740
L’glise de Moldes tombe en ruine.

- 1750
Le clocher d’Auriac s’croule entranant une partie de la vote de l’glise.

- 1754
Quatre vingt-dix maisons de Moldes sont couvertes en chaume

- 1755
Louis Estandieu, contleur du vingtime (impt d au roi) prcise dans son rapport que les habitants de Moldes sont grossiers et borns.

- 1765
Gillet Montagnaguet, marchand bourgeois de Saint-Flour achte la terre d’Auriac et en devient le seigneur et en porte le mon. Il quittera la pays la Rvolution et ses biens seront vendus.

- 1773
L’abb Etienne Pargenel, desservant de la chapelle de Feydit depuis 1753, est inhum le 25 mai dans l’glise de Chanet. Il fut la dernire personne tre enterre l’intrieur de l’glise.

Louis Vigouroux, du hameau de la Croze (Auriac), avocat, entre au Parlement.

- 1780
Construction du premier pont en pierre sur la Sianne amliorant l’accs Blesle.

- 1783
Edouard Onslow, fils de Lord Onslow, immigr anglais, rencontre Marie-Rosalie de Bourdeille-Brantme au chteau de Laurie, en tombe amoureux et l’pouse. L’un de leurs petits-enfants deviendra le clbre peintre auvergnat Edouard Onslow (1830-1904).

- 1788
Travaux importants l’glise de Vze en mauvais tat.

- 1789

Pendant la Rvolution, le plerinage de Laurie est supprim.

- 1790

La paroisse de Moldes est dfinitivement ratache l’Evch de Saint-Flour.

- 1791
L’ensemble des biens de la paroisse d’Auriac, sont vendus pour 275151 livres. Il y eut 10 acheteurs.

Un dcret de la Rvolution aboli le droit seigneurial et exclusif d’avoir des girouettes sur les maisons.

Le pont en maonnerie sur la Sianne donnant accs Blesle est emport par une crue de la rivire.

- 1792
Le moulin seigneurial des Fortuniers de Vze est mis en vente plusieurs fois, faute d’acqureurs. Il avait t mis sous squestre conformment la loi sur les biens des aristocrates mmigrs.

- 1793
L’abb Glaize, cur constitutionnel, natif du hameau de Chazelle (Auriac) ouvre un livre de compte journal ou il note au jour le jour ce qu’il voit et entend. Ce document d’histoire sur la priode rvolutionnaire dans la valle de la Sianne se ferme en 1827, la mort du cur.

Mariage d’Edouard Onslow et de Rosalie Bourdeilles de Laurie fondant ainsi la branche franaise des Onslow.

- 1794
L’abb Glaize ouvre une cole primaire au village de La Bastide (Auriac), avec une quinzaine d’lves.

Les biens, dclars nationaux, des Gillet d’Auriac, sont vendus et acquis par les fermiers du pays.

Un orage « effroyable » inonde les granges et les tables de Chazelle et emporte la bonne terre des ctes vers le fonds de la valle.

Rduction de moiti du clocher de l’glise d’Auriac par les rvolutionnaires.

- 1796
Vente des biens de l’glise de Chanet devenus Biens nationaux.

Le 25 juillet, une grosse bagarre faillit tourner au drame lors de la Saint-Jacques au Bru. Les adversaires tant arms de faulx , de pistolets et de fusils. La rixe fut occasionne par la prsence du cur asserment de Charmensac l’abb Reynaud.

- 1799
Autorisation de rouverture des glises pour le culte du dimanche